Mercredi, 24 juillet 2024
International > Monde >

Le chef de la diplomatie nord-coréenne va se rendre en Russie, rapporte KCNA

AFP, Dimanche, 14 janvier 2024

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères se rendra en Russie la semaine prochaine, a rapporté dimanche un média officiel nord-coréen, alors que Washington et ses alliés ont condamné des transferts d'armes présumés de Pyongyang à Moscou pour sa guerre en Ukraine.

s
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, et son homologuer nord-coréenne Choe Son-hui se serrent lors de leur rencontre à Pyongyang au Corée du Nord, 19 octobre 2023. Photo : AP

La Russie et la Corée du Nord, alliés de longue date, affichent un rapprochement depuis le voyage du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un dans l'Extrême-Orient russe en septembre 2023 pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine.

"Choe Son Hui, ministre des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (nom officiel de la Corée du Nord), effectuera une visite officielle en Fédération de Russie du 15 au 17 janvier à l'invitation de son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov", a indiqué l'agence de presse KCNA.

De hauts responsables russes, dont les ministres de la Défense et celui des Affaires étrangères, se sont également rendus en Corée du Nord l'année dernière, alimentant les inquiétudes concernant un possible accord sur l'armement.

Début janvier, la Maison Blanche a accusé la Corée du Nord d'avoir transféré des missiles balistiques et des lanceurs à la Russie, ce qu'elle a qualifié d'"escalade significative et inquiétante" de son soutien à l'effort de guerre de Moscou.

Des missiles fournis par Pyongyang, d'une portée d'environ 900 kilomètres, ont été utilisés par la Russie lors d'attaques contre l'Ukraine, selon des responsbles américains.

La coopération militaire et économique croissante entre la Russie et la Corée du Nord inquiète Washington et Séoul.

La Corée du Sud a accusé Pyongyang d'avoir fourni plus d'un million d'obus d'artillerie à Moscou en échange d'aide technologique pour ses satellites militaires.

Après deux tentatives infructueuses, la Corée du Nord a réussi à mettre en orbite un satellite espion à la fin de l'année dernière.

Les États-Unis ont indiqué en octobre 2023 que la Corée du Nord avait livré plus de 1.000 conteneurs d'équipements militaires et de munitions à la Russie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique