Jeudi, 25 avril 2024
International > Monde >

Sunak et Zelensky annoncent un accord de sécurité "sans précédent"

AFP, Vendredi, 12 janvier 2024

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak, en déplacement à Kiev, a annoncé vendredi 12 janvier la signature d'un accord de sécurité d'une durée de dix ans entre son pays et l'Ukraine, salué comme "sans précédent" par le président Volodymyr Zelensky.

s
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le Premier ministre britannique Rishi Sunak signent un accord le 12 janvier 2024 sur un nouveau programme majeur de soutien à l'Ukraine. Photo : AFP

Rishi Sunak, qui voulait envoyer un "message" avec cette visite surprise, a plaidé pour un maintien de l'aide occidentale, essentielle pour Kiev.

Tout affaiblissement de ce soutien "encouragerait" non seulement le président russe Vladimir Poutine mais aussi "ses alliés en Corée du Nord, en Iran et ailleurs", a-t-il assuré.

"Si Poutine gagne en Ukraine, il ne s'arrêtera pas là", a affirmé le Premier ministre, promettant que le pays n'était "pas seul" et ne le serait "jamais".

Kiev s'inquiète de voir ses alliés européens et américains hésiter, du fait de dissensions politiques internes, à lui accorder davantage d'aide pour combattre l'invasion russe.

Le nouveau chef de la diplomatie française, Stéphane Séjourné, est lui "en route pour Kiev" où il doit rencontrer samedi 13 janvier Volodymyr Zelensky pour témoigner du soutien français à l'Ukraine.

Le président Volodymyr Zelensky, qui tente ces dernières semaines de remobiliser ses alliés, a vanté l'"accord de sécurité sans précédent" conclu avec le Royaume-Uni pour dix ans.

"Ce n'est pas une simple déclaration. Il s'agit d'une réalité qui se concrétisera grâce à notre coopération", a-t-il promis.

Ce texte fait suite aux promesses d'accords bilatéraux de la part des pays du G7 lors du sommet de l'Otan à Vilnius l'année dernière.

Le Royaume-Uni, soutien de la première heure de l'Ukraine face à l'invasion russe, est le premier pays à concrétiser un accord final, selon Downing Street.

- Milliers de drones -

Rishi Sunak a également annoncé une augmentation de l'aide militaire et la livraison de milliers de drones.

"Nous sommes l'un des soutiens les plus importants de l'Ukraine, particulièrement en ce qui concerne l'aide militaire", a-t-il déclaré.

L'aide militaire britannique pour l'année 2024/2025 s'élèvera à 2,5 milliards de livres sterling, en augmentation de 200 millions de livres sterling par rapport aux deux années précédentes.

Elle portera au total à près de 12 milliards de livres sterling (14 milliards d'euros) le montant de l'aide britannique à l'Ukraine.

Ce soutien est à la mesure de "la gravité de la situation ici" et de "notre détermination" à soutenir l'Ukraine, a ajouté Rishi Sunak, soulignant qu'il s'agit, pour cette année, de sa première visite à l'étranger et de la première d'un dirigeant étranger en Ukraine.

"Poutine pense peut-être qu'il peut tenir plus longtemps que nous, mais il se trompe", a-t-il promis.

Sa visite intervient alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a averti jeudi que toute "pause" dans la défense de l'Ukraine ne ferait qu'aider Moscou à se réarmer et lui permettrait d'"écraser" l'Ukraine.

L'enveloppe britannique doit servir à fournir missiles longue portée, défense aérienne, munitions d'artillerie et instruments de sécurité maritime.

Au moins 200 millions de livres s'inscrivent dans une démarche visant à "fournir et produire rapidement des milliers de drones militaires", notamment des "drones de surveillance, de frappe à longue portée et des drones maritimes", selon Downing Street.

Il s'agira, selon Londres, de "la plus importante livraison de drones à l'Ukraine, tous pays confondus". La plupart de ces aéronefs seront produits au Royaume-Uni.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique