Samedi, 20 juillet 2024
International > Monde >

Pékin et Washington ont stabilisé leurs relations, selon le chef de la diplomatie chinoise

AFP, Mardi, 09 janvier 2024

Le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi a estimé mardi 9 janvier que les relations entre son pays et les Etats-Unis s'étaient "stabilisées" l'an dernier, au moment où les deux premières puissances économiques renforcent le dialogue pour surmonter leurs différends.

Qin Gang, Blinken
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken avec le ministre chinois des Affaires étrangères Qin Gang , à Pékin le 18 juin 2023. Photo: AFP

Les relations entre Pékin et Washington se sont notoirement détériorées ces dernières années et leurs contentieux accumulés, du commerce à Taïwan, en passant par la rivalité dans les nouvelles technologies et la lutte d'influence dans la région Asie-Pacifique.

Mais les deux pays semblent désireux de renouer le dialogue, avec l'envoi l'an dernier par Washington de plusieurs hauts responsables à Pékin et une rencontre en novembre entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping à San Francisco, en marge d'un sommet de l'Apec.

"Au prix d'efforts acharnés, les deux parties ont repris le dialogue et la communication, les relations bilatérales ont cessé de se dégrader et se sont stabilisées", a affirmé Wang Yi.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, qui faisait le bilan de l'action diplomatique de la Chine, a admis que les relations avec les Etats-Unis avaient rencontré de "sérieuses difficultés" début 2023.

Pékin "a clairement exprimé sa position et exigé que les Etats-Unis changent leur compréhension de la Chine et reviennent à une politique rationnelle et pragmatique", a affirmé devant la presse Wang Yi.

Les relations entre les deux pays demeurent crispées autour de la question de Taïwan, que le pouvoir chinois considère comme une partie intégrante de la Chine.

Le territoire, soutenu militairement par les Etats-Unis et où les quelque 23 millions d'habitants sont gouvernés selon un système démocratique, tiendra samedi son élection présidentielle.

Le vice-président William Lai, issu du Parti démocratique progressiste (PDP, pro-indépendance), est donné favori à la succession de l'actuelle présidente Tsai Ing-wen (également PDP).

La Chine estime que Taïwan est l'une de ses provinces, qu'elle n'a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949.

Pékin dit privilégier une réunification "pacifique" avec le territoire mais n'écarte pas l'option militaire pour y parvenir, notamment en cas de déclaration d'indépendance formelle de l'île.

Wang Yi a indiqué que Joe Biden avait promis à Xi Jinping, lors de leur rencontre, que les Etats-Unis ne "soutiennent pas" l'indépendance de Taïwan.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique