Dimanche, 26 mai 2024
International > Monde >

La Norvège envoie deux F-16 au Danemark pour former des pilotes ukrainiens

AFP, Mercredi, 03 janvier 2024

La Norvège va envoyer deux F-16 au Danemark pour y participer à la formation de pilotes ukrainiens sur ces appareils très attendus par Kiev, a annoncé mercredi le gouvernement norvégien.

s
La coalition va fournir un entrainement aux pilotes ukrainiens. Photo : AFP

"L'appui apporté à l'Ukraine en vue d'établir une armée de l'air moderne est une tâche ambitieuse et de longue haleine à laquelle une série d'alliés et partenaires participent", a souligné le ministre norvégien de la Défense, Bjørn Arild Gram, dans un communiqué.

La Norvège avait annoncé l'an dernier qu'à l'instar de plusieurs autres pays comme le Danemark et les Pays-Bas, elle donnerait à l'Ukraine des F-16 remis en condition après avoir été retirés du service dans l'armée de l'air norvégienne qui les a remplacés par des F-35 plus modernes.

Le nombre de F-16 donnés et le calendrier de livraison n'ont toujours pas été communiqués par Oslo mais, selon les services officiels, il ne devrait s'agir que d'une poignée d'appareils.

Le pays scandinave participe déjà à la formation des personnels avec une dizaine d'instructeurs.

Les deux F-16 norvégiens seront déployés pour une durée encore indéterminée sur la base aérienne danoise de Skrydstrup où les Ukrainiens sont entraînés dans le cadre d'une coopération multinationale.

Dans ses voeux de Nouvel An, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré que les pilotes de son pays maîtrisaient déjà ces appareils qu'il compte voir voler dans les cieux ukrainiens cette année.

Au total, la Norvège s'est engagée à fournir une aide pluri-annuelle, civile et militaire, de 6,8 milliards d'euros à l'Ukraine sur la période 2023-2027.

Depuis lundi, le royaume scandinave autorise aussi ses industriels de l'armement à vendre directement du matériel militaire aux autorités ukrainiennes alors que de telles exportations vers un pays en guerre étaient jusqu'à présent interdites.

Les ventes d'équipements à Kiev resteront toutefois soumises à l'agrément du ministère norvégien des Affaires étrangères qui se prononcera au cas par cas.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique