Lundi, 24 juin 2024
International > Monde >

Près de 30.000 migrants ont traversé illégalement la Manche en 2023

AFP, Mardi, 02 janvier 2024

Près de 30.000 migrants ont rejoint illégalement les côtes anglaises en 2023 en traversant la Manche, un bilan en forte baisse par rapport à 2022 qui avait été une année record.

Migrants

Ces chiffres sont suivis de près au Royaume-Uni où les gouvernements conservateurs successifs ont promis de "reprendre le contrôle des frontières" après le Brexit.

L'immigration s'annonce comme un sujet clef de la campagne pour les élections législatives prévues cette année.

Le Premier ministre Rishi Sunak a d'ailleurs promis d'"arrêter les bateaux" des migrants clandestins.

En 2023, 29.437 migrants ont fait la traversée, contre 45.774 en 2022, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur publiés lundi. Le bilan de 2023 reste cependant le deuxième plus élevé jamais enregistré, supérieur à celui de 2021 (28.526).

"Alors que les entrées illégales en Europe augmentent, le nombre de personnes venant illégalement au Royaume-Uni diminue. C'est un succès important", s'est félicité dans un communiqué le ministre de l'Intérieur James Cleverly.

Environ 20% des migrants qui sont arrivés sur les côtés anglaises en 2023 sont originaires d'Afghanistan, selon des données allant jusqu'au 29 novembre. Viennent ensuite les Iraniens (12%), puis les Turcs (11%), les Erythréens (9%) et les Irakiens (9%).

En revanche, le nombre d'Albanais, qui avaient été parmi les plus nombreux à faire la traversée en 2022 (12.658), a chuté de plus de 90%.

Londres et Tirana ont passé un accord visant à empêcher les Albanais de partir illégalement vers le Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique s'est plusieurs fois félicité du succès de cet accord, ainsi que de celui passé avec la France.

24.000 expulsions 

En mars, Londres et Paris ont conclu un accord prévoyant une contribution du Royaume-Uni de plus de 500 millions d'euros sur trois ans pour renforcer la surveillance sur les plages françaises et lutter contre les gangs de passeurs.

En 2023, plus de 24.000 clandestins, parmi lesquels 5.500 Albanais, ont été expulsés selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié lundi.

"L'engagement" du gouvernement "de résorber l'arriéré des demandes d'asile a été tenu", affirme le ministère, avec 112.000 dossiers traités en 2023. Environ 67% des demandes d'asile ont reçu une réponse positive.

Le gouvernement conservateur britannique, qui a adopté des lois extrêmement restrictives sur l'asile, compte toujours expulser au Rwanda des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni.

Le projet a été bloqué par la Cour suprême, mais Londres a passé un nouvel accord avec Kigali. Le nouveau projet "est la législation la plus sévère jamais présentée au Parlement en matière d'immigration", a affirmé Rishi Sunak en décembre aux députés.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé fin 2023 un tour de vis pour réduire l'immigration légale.

L'immigration a atteint un record en 2022, avec 745.000 personnes en plus au Royaume-Uni. Le gouvernement a promis de réduire de 300.000 personnes l'immigration dans les années à venir.

Parmi les annonces figure la fin, sauf exceptions, du regroupement familial pour les étudiants étrangers.

Cette mesure, entrée en vigueur lundi, "permettra une baisse rapide de l'immigration avec des dizaines de milliers de personnes en moins", affirme le ministre de l'Intérieur.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique