Mardi, 23 avril 2024
International > Monde >

Manifestation monstre à Istanbul "contre le terrorisme du PKK et d'Israël"

AFP, Lundi, 01 janvier 2024

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées lundi autour du Pont de Galata à Istanbul pour dénoncer le "terrorisme du PKK et d'Israël" et soutenir les Palestiniens de Gaza, a indiqué l'agence turque officielle Anadolu.

Turkey
Un immense drapeau palestinien, des milliers de Turcs manifestent leur solidarité avec le peuple palestinien, sur le pont de Galata à Istanbul. Photo : AFP

Les manifestants répondaient, en ce premier jour de l'année, à l'appel d'une plate-forme de plus de 300 organisations et associations à se rassembler sous le slogan "Miséricorde à nos martyrs, soutien à la Palestine, malédiction sur Israël".

L'armée turque a perdu fin décembre 12 soldats dans deux attaques séparées attribuées au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak.

Depuis le début de la guerre à Gaza par ailleurs, le chef de l'Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, soutien traditionnel de la cause palestinienne, a multiplié les invectives à l'égard d'Israël, dénonçant aussi le soutien des Etats-Unis au gouvernement israélien.

La foule compacte, munie de drapeaux turcs et palestiniens, a commencé de converger avant le lever du jour vers le pont de Galata qui enjambe la Corne d'Or le long du Bosphore et s'étirait également le long de la rive européenne d'Istanbul en scandant "Mort à Israël, Hors de Palestine" et "Dieu est grand", a constaté l'AFP.

Bilal Erdogan, le second fils du chef de l'Etat a pris la parole pour saluer les "martyrs" de l'armée tombés en Irak: "nos prières sont nos meilleures armes pour sortir des ténèbres, Salutations à nos saints martyrs qui éclairent notre chemin".

"Je suis allé en Cisjordanie, à Jérusalem, à Gaza: les gens là-bas placent leurs espoirs en la Turquie et en Recep Tayyip Erdogan, " a-t-il assuré à la foule.

Présenté comme un fervent partisan de l'islam politique, Bilal Erdogan, 42 ans, président de la "Fondation pour la jeunesse et l'éducation" co-organisatrice du rassemblement, est donné comme possible successeur de son père à la tête du pays.

Ce dernier a notamment qualifié Israël d'Etat "terroriste" et "génocidaire" en raison du pilonnage du territoire palestinien de Gaza par l'armée israélienne le 7 octobre.

Selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza, les opérations israéliennes ont causé la mort de 21.822 personnes à Gaza.

L'armée turque déclenche régulièrement des opérations militaires dans le nord de l'Irak contre les positions du PKK, classé comme "organisation terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux.

La Turquie a installé en 25 ans plusieurs dizaines de bases militaires au Kurdistan irakien.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique