Mercredi, 24 avril 2024
International > Monde >

Présidentielle-2024: les Communistes désignent comme candidat un vétéran de la vie politique russe

AFP, Samedi, 23 décembre 2023

Le Parti communiste russe a désigné Nikolaï Kharitonov, vétéran de la vie politique et déjà prétendant en 2004, comme candidat à la présidentielle de mars prochain, sans toutefois inquiéter Vladimir Poutine, promis à sa propre succession.

Nikolai Kharitonov
Nikolai Kharitonov le candidat communiste à la présidentielle russe. Photo: AFP

Le Parti communiste russe a désigné Nikolaï Kharitonov, vétéran de la vie politique et déjà prétendant en 2004, comme candidat à la présidentielle de mars prochain, sans toutefois inquiéter Vladimir Poutine, promis à sa propre succession.

"La candidature de (Nikolaï) Kharitonov lors d'un vote secret a été soutenue par l'écrasante majorité des participants au Congrès" organisé près de Moscou, a indiqué le secrétaire du Comité central, Alexandre Iouchtchenko, cité par l'agence de presse Interfax.

Le Parti communiste constitue sur le papier l'une des formations de l'opposition parlementaire, mais qui en réalité soutient la politique du Kremlin.

"Notre tâche est de consolider le peuple pendant la campagne électorale pour qu'il y ait une victoire sur tous les fronts", a martelé Nikolaï Kharitonov face à la presse, en référence au conflit en Ukraine.

Son programme s'appelle d'ailleurs "Victoire", a-t-il précisé.

A 75 ans, Kharitonov est une vieille figure de la vie politique, député à la Douma depuis 1993 et membre du PC russe depuis 2008. Il est sous sanctions européennes, américaines et canadiennes depuis l'offensive russe chez son voisin ukrainien.

Il avait été candidat à la présidentielle de 2004, obtenant 13,69% des voix face à Vladimir Poutine, qui avait alors été réélu pour la première fois.

Le chef du parti communiste russe, l'emblématique Guennadi Ziouganov, 79 ans, ne sera pas lui candidat une cinquière fois à l'élection suprême après 1996, 2000, 2008 et 2012.

Plusieurs candidatures proches de Vladimir Poutine ont déjà été validées par la Commission électorale avant la présidentielle prévue du 15 au 17 mars prochain.

Le Président du parti nationaliste "Union du peuple russe", Sergueï Babourine, 64 ans et ancien vice-président de la Douma, a ainsi annoncé qu'il serait bien sur la ligne de départ, après s'être déjà présenté en 2018 (recueillant 0,65%).

Figure de l'intelligentsia depuis les années 1990, Grigori Iavlinski, le fondateur du parti libéral Iabloko, a fait savoir samedi, dans une vidéo postée sur Youtube, que sa formation ne présenterait pas de candidat.

En mars, Vladimir Poutine vise un nouveau mandat de six ans au pouvoir, une formalité qui lui permettra de rester au Kremlin au moins jusqu'en 2030.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique