Mardi, 23 juillet 2024
International > Monde >

L'ONU appelle à revenir à "l'esprit" de la Déclaration universelle des droits de l'Homme

AFP, Lundi, 11 décembre 2023

L'ONU a appelé lundi 11 décembre la communauté internationale à surmonter la "polarisation" actuelle en revenant à "l'esprit" de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, signée il y a 75 ans.

s
Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Volker Turk. Photo : AFP

Cette déclaration "a démontré sa puissance et son efficacité au fil des décennies", a souligné le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme, Volker Türk, lors d'un événement organisé à Genève en présence de représentants des États et de défenseurs des droits humains.

Cet anniversaire est "un appel à revenir à l'esprit qui a conduit chaque État membre à adopter la Déclaration universelle", a-t-il ajouté.

"A une époque où la solidarité est si peu présente et où les divisions et les visions à court terme sont si nombreuses, je le considère comme un appel à surmonter la polarisation. Un appel à travailler ensemble, avec courage et principes, pour relever les immenses défis auxquels nous sommes confrontés", a-t-il dit.

La Déclaration, sans valeur contraignante, affirme la primauté des droits et libertés des individus sur les droits des États, en gravant les droits économiques, sociaux et culturels au même rang que les libertés civiles et politiques.

Les droits de l'Homme ne doivent plus être une question d'ordre intérieur, comme Hitler l'avait revendiqué pour empêcher toute ingérence étrangère, mais une question "universelle".

Mais 75 ans après, certains pays, la Chine en tête, questionnent toujours plus fort le caractère universel des droits humains. Le Haut-Commissaire a répondu lundi à ces critiques, affirmant que la Déclaration des droits de l'Homme était empreinte de nombreuses valeurs issues du monde entier.

C'est "un fleuve alimenté par de nombreux ruisseaux", a-t-il assuré, citant notamment les "valeurs africaines" de coopération et de responsabilité collective, les libertés du siècle des Lumières, le principe de la "zakat" (aumône) de l'Islam, ou encore les traditions spirituelles d'Asie.

Adoptée à Paris le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle, ambition humaniste mondiale affichée peu après la victoire des Alliés sur les Nazis, est l'une des premières grandes réalisations de la toute nouvelle Organisation des Nations unies.

Le texte "a été élaboré à une époque baignée par l'horreur, après le massacre de masse le plus monstrueux que le monde ait jamais connu, sous la forme de l'Holocauste, et avec la certitude que la destruction totale se rapprochait de plus en plus", a rappelé M. Türk.

La déclaration a apporté de "l'espoir" après la Seconde Guerre mondiale, a-t-il dit, tout en déplorant que, 75 ans après, les droits de l'Homme continuent d'être violés dans le monde, engendrant notamment des guerres, la famine et l'oppression.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique