Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Nouvelle offensive russe majeure dans l’est de l’Ukraine

Mercredi, 20 avril 2022

Le conflit en Ukraine semble entrer dans une nouvelle phase. Comme prévu, la Russie a lancé, lundi 18 avril, une offensive majeure dans l’est de l’Ukraine, ouvrant ainsi une nouvelle phase de son invasion après avoir échoué à prendre la capitale Kiev.

Nouvelle offensive russe majeure dans l’est de l’Ukraine
(Photo : AP)

Ces dernières semaines, la campagne militaire russe s’est réorientée vers la région orientale du Donbass, partiellement contrôlée par des forces séparatistes prorusses depuis 2014. « Nous pouvons maintenant affirmer que les troupes russes ont commencé la bataille pour le Donbass, à laquelle elles se préparent depuis longtemps. Une très grande partie de l’ensemble de l’armée russe est désormais consacrée à cette offensive », a déclaré lundi le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Et selon un haut responsable américain du département de la Défense, la Russie a augmenté de onze bataillons en une semaine sa présence militaire dans l’est et le sud de l’Ukraine, portant à 76 le total de bataillons dans le pays. De son côté, la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a demandé à Moscou d’ouvrir des couloirs humanitaires à Berdyansk et Marioupol, en particulier au complexe métallurgique d’Azovstal, où se trouvent des combattants, mais où sont retranchés également beaucoup de civils ukrainiens. La Russie est déterminée à s’emparer de Marioupol, dont les derniers défenseurs ont ignoré dimanche un ultimatum de l’armée russe qui les enjoignait de déposer les armes. La conquête de cette cité portuaire constituerait une victoire importante pour les Russes, car elle leur permettrait de consolider leurs gains territoriaux côtiers le long de la mer d’Azov en reliant le Donbass, en partie contrôlé par leurs partisans, à la Crimée que Moscou a annexée en 2014. L’armée ukrainienne a également mis en garde contre une menace élevée de bombardements dans la région de Mykolayiv (sud). « L’ennemi poursuit le transfert d’armes et d’équipements militaires vers l’Ukraine depuis des régions du centre et de l’est de la Fédération russe », a affirmé l’état-major de l’armée ukrainienne.

Au total, l’armée russe assure avoir mis hors d’état dans la seule journée de lundi 16 sites militaires ukrainiens, abritant en particulier des munitions et des missiles tactiques Totchka-U. Ces armements constituent un enjeu majeur, tant pour Moscou que pour Kiev. Soutien de l’Ukraine, les Etats-Unis ont annoncé à ce sujet que les premières cargaisons de leur nouvelle tranche d’aide militaire (800 millions de dollars) venaient d’arriver la veille aux frontières de ce pays pour être remises à l’armée ukrainienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique