Samedi, 25 mai 2024
Dossier > Présidentielle 2024 >

A Alexandrie, des électeurs de tous bords au rendez-vous

Samar Zaree , Mercredi, 13 décembre 2023

Les Egyptiens ont voté cette semaine à l’élection présidentielle des 10, 11 et 12 décembre. Que ce soit au Caire, à Alexandrie, ou dans les autres gouvernorats, le scrutin s’est déroulé sans encombre avec une affluence massive et une présence féminine remarquable. Bilan.

A Alexandrie, des électeurs de tous bords au rendez-vous
(Photo : Ahmad Abdel-Kérim)

Alexandrie, deuxième ville du pays, que l’on surnomme la « Perle de la Méditerranée », à 200 km au nord du Caire. Ici aussi, les différents quartiers de la ville vivent au rythme des élections. Tous les préparatifs étaient bien en place. Les forces de l’ordre, postées devant les bureaux de vote, sécurisent le processus électoral aussi bien que les électeurs. Dimanche 10 décembre, à 9h, les portes des écoles et des bureaux de vote sont grand ouvertes pour accueillir les électeurs alexandrins à la première journée du scrutin.

La ville d’Alexandrie était décorée tout au long des routes avec le drapeau égyptien. De grandes pancartes avec le mot « Participez » incitaient les gens à prendre part au processus de vote. Dans les quartiers, des chants nationaux s’élevaient des haut-parleurs de voitures qui parcouraient la ville d’un bout à l’autre. Ce défilé a été organisé notamment par les membres du Parlement, du gouvernorat et du parti de Mostaqbal Watan (avenir de la patrie) pour rajouter à cette scène un air de festivité.

Dans des déclarations à l’Hebdo, le conseiller Mossaad Aboul-Saad, président de la cellule de crise créée par l’Autorité Nationale des Elections (ANE) pour suivre le déroulement du scrutin à Alexandrie et dans les gouvernorats de Béheira et de Marsa Matrouh, a déclaré que le nombre total d’électeurs à Alexandrie est de 4,3 millions. La ville comprend 18 bureaux de vote répartis dans 9 quartiers renfermant 533 bureaux de vote annexes, en plus de 351 centres électoraux. En outre, 36 bureaux de vote sont consacrés aux électeurs résidant loin de leurs circonscriptions. Aboul-Saad a assuré qu’« en cette première journée de vote, le processus électoral a commencé dans tous les bureaux de vote du gouvernorat d’Alexandrie à l’heure. Et aucune plainte n’a été signalée ».


Des mesures spéciales ont été prises pour faciliter le vote aux personnes souffrant de handicap. (Photo : Ibrahim Mahmoud)

Devant l’école Sayed Darwich, située dans la rue Fouad, une longue file d’attente se fait voir. Avec un nombre important de jeunes. Ils étaient là avant l’heure d’ouverture pour pouvoir voter avant de vaquer à leurs occupations. « C’est vrai que nous traversons actuellement une crise économique majeure qui touche tout le monde, mais nous avons également assisté à un grand développement et de grands projets dans notre pays et à des efforts remarquables, et en tant que jeunes, nous avons un grand espoir que demain sera meilleur. C’est pour cela que je suis descendu pour assurer à mon pays sa stabilité et lui permettre de récolter les fruits du développement », indique Anouar Abdel-Fattah, étudiant.

De son côté, Mahmoud Al-Menyawi, membre du parti Mostaqbal Watan, assure : « Je suis plein d’espoir que dans la phase à venir, nous allons pouvoir surmonter d’énormes défis. Mais cela ne pourra se réaliser qu’en étant unis derrière un seul dirigeant capable de réaliser ses promesses. Cette union nous a aidés un jour à faire face aux Frères musulmans et aujourd’hui, elle nous aidera à réaliser un développement tangible ».

D’autre part, les membres du parti salafiste Al-Nour, qui sont présents en grand nombre dans le gouvernorat d’Alexandrie, notamment dans le quartier d’Al-Amériya à l’ouest d’Alexandrie, étaient fortement présents devant les bureaux électoraux portant des banderoles avec le nom du parti Al-Nour pour voter et exhorter les citoyens à le faire. « Nous devons descendre tous pour voter, parce qu’il s’agit d’un droit constitutionnel pour nous tous, et puisque nous sommes confrontés aujourd’hui à des crises extérieures et à des guerres majeures et dangereuses dans de nombreux pays qui nous entourent. C’est pour cela que nous devons choisir judicieusement un président qui nous dirigera et qui sera capable de protéger notre pays contre toute éventuelle agression », a déclaré Mahmoud Gad Al-Ahad, membre du parti Al-Nour.


(Photo : Ahmad Abdel-Kérim)

Quant à Mohamed Hendawy, représentant du candidat Abdel-Sanad Yamama, présent dans un des bureaux de vote visités par l’Hebdo, il a assuré que le déroulement du processus électoral va bon train et qu’aucune violation n’a été détectée. « J’appelle tous les Egyptiens à sortir et à exprimer leur opinion, quel que soit le choix, puisque nous sommes actuellement en train de dessiner un nouvel avenir pour notre pays qui nous aidera à sortir des crises actuelles que nous vivons », a dit Hendawy.

Bref, tout au long de la première journée de vote, la ville d’Alexandrie a été marquée par la fluidité dans l’ensemble de ses bureaux de vote et par l’affluence d’électeurs de tous bords. De même, de nombreuses procédures ont été appliquées pour faciliter le processus électoral : des sièges et des parasols ont été placés devant les bureaux de vote, des fauteuils roulants ont été mis à disposition des personnes souffrant d’un handicap, une régulation de l’entrée et de la sortie des électeurs a été mise en place pour faciliter le va-et-vient et des agents de la circulation se sont attelés à rendre fluide la circulation dans les rues environnantes menant aux bureaux de vote. Bref, toute une gamme de procédures ayant contribué à faciliter le processus de vote et à l’accélérer loin de tout encombrement.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique