Jeudi, 30 mai 2024
Dossier > AL-AHRAM, TÉMOIN D’UNE ÉPOQUE >

D’Alexandrie à Al-Galaa en passant par Mazloum

Doaa Galal et Dina Al-Kalch , Mercredi, 01 novembre 2023

Après un premier siège à Alexandrie, Al-Ahram s’est installé au Caire le 3 novembre 1900 à la rue Mazloum au centre-ville avant de siéger à son emplacement actuel rue Al-Galaa en novembre 1968.

D’Alexandrie à Al-Galaa en passant par Mazloum

Les souvenirs de ceux qui ont travaillé rue Mazloum sont encore gravés dans leur mémoire. Ils ont un sentiment de nostalgie pour les vieux locaux du journal. Wagdy Riad, fondateur et chef du département de l’environnement à Al-Ahram, a rejoint la fondation dans les locaux de Mazloum en 1964. « L’immeuble donnait sur la rue Al-Chérifeine. Il était situé à un endroit privilégié, car il était proche de plusieurs quartiers et sites vitaux comme Al-Ataba, l’ancien Opéra, Al-Azhar, ainsi que le marché de Bein Al-Soureine, Souk Al-Asr, le Palais de Abdine et les places Tahrir, Lazoghli et Al-Falaki. Pour entrer dans le bâtiment, il fallait traverser quelques marches en marbre avant de franchir le portail pour trouver sur la gauche le bureau de monsieur Heikal », se souvient Wagdy Riad. Et d’ajouter qu’après l’augmentation du nombre de journalistes, Al-Ahram a acheté un appartement dans un nouvel immeuble qui était relié au siège de Mazloum par un corridor. Quant aux bureaux des employés, ils se trouvaient dans un deuxième bâtiment situé derrière celui de Mazloum et il comprenait les départements de l’administration, de la publicité et autres.

« Un jour, monsieur Heikal nous a informés que nous allions déménager dans un autre bâtiment rue Al-Galaa. Pendant les travaux de construction du bâtiment, alors que nous étions encore à Mazloum et que nous allions travailler le soir, nous avons apporté nos repas avec nous. Par hasard, monsieur Heikal nous a rencontrés et nous a demandé ce que nous portions. Quand il a appris que c’était de la nourriture, il s’est tu un peu puis nous a dit : Je vais installer un restaurant au 12e étage du nouveau bâtiment de la rue Al-Galaa, et il a tenu sa promesse », raconte Riad avec nostalgie.

Quant à Mohamad Kamel Awad, ancien directeur général des publicités d’Al-Ahram, il raconte comment, après le déménagement vers le siège d’Al-Galaa, les journalistes ont reçu un certificat d’investissement de 100 L.E.

C’est avec une grande fierté que Awad examine le certificat en lisant ce qui y est écrit : « En reconnaissance à votre contribution au projet du nouveau bâtiment d’Al-Ahram, qui a été planifié et construit en 7 ans pour être achevé en 1968 grâce aux efforts des employés d’Al-Ahram et avec l’autorisation du président Gamal Abdel-Nasser, qui estime que tout le mérite doit revenir à ses véritables propriétaires, ce document, d’une valeur de 100 L.E., devient votre droit selon les conditions établies par le conseil d’administration d’Al-Ahram du 17 juin 1968. Dieu est derrière tout travail sérieux et honnête ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique