Mercredi, 28 février 2024
Dossier > 1 an de guerre >

Récit d’une troublante guerre

Racha Darwich , Jeudi, 23 février 2023

La guerre en Ukraine alimente les spéculations depuis son déclenchement en février 2022. Retour sur les dates-clés de ce conflit qui a laissé plus de 18 millions de personnes dans le besoin.

Récit d’une troublante guerre

Nov. 2021

Les origines du conflit remontent à l’annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, qui a marqué le début d’une guerre non déclarée entre Moscou et Kiev. Puis la reconnaissance par l’Otan de l’Ukraine comme partenaire bénéficiant du programme « Nouvelles opportunités », le 12 juin 2020, est venue jeter de l’huile sur le feu, car ce statut permet d’améliorer la coopération entre les forces de l’Alliance et celles de l’armée ukrainienne. En novembre 2021, les troupes russes commencent un déploiement aux frontières ukrainiennes et, le 21 février 2022, le président russe, Vladimir Poutine, reconnaît l’indépendance des Républiques populaires de Lougansk et de Donetsk.

Fév. 2022

Le 24 février, les forces russes lancent « l’opération militaire spéciale » en attaquant l’Ukraine de toutes parts et tentent d’atteindre Kiev, afin de changer le régime du président pro-occidental, Volodymyr Zelensky, et empêcher ainsi l’Ukraine d’adhérer à l’Otan. En quelques jours, les forces russes remportent un grand succès dans le sud, mais ne parviennent pas à Kiev en raison de la résistance ukrainienne, soutenue par une aide massive de l’Occident et des Etats-Unis. Ce qui pousse le Kremlin à changer sa stratégie militaire.

Mars 2022

2 mars : L’Union Européenne (UE) exclut sept banques russes du système SWIFT, entraînant la déconnexion de ces banques du système financier international et nuisant à leur capacité d’opérer à l’échelle mondiale.

30 mars : L’Onu accuse Moscou de provoquer « une crise alimentaire mondiale », voire de faire courir un risque de « famine » en déclenchant la guerre contre l’Ukraine, grenier à blé de l’Europe. L’ambassadeur de la Russie à l’Onu, Vassily Nebenzia, rétorque en affirmant que « les véritables raisons des graves turbulences sur les marchés mondiaux de l’alimentation ne sont en aucun cas dues aux agissements de la Russie, mais plutôt à l’hystérie incontrôlée des sanctions lancées par l’Occident contre Moscou ».

Avril 2022

 

2 avril : A partir du 25 mars, les forces russes reculent de plus de 30 km de Kiev pour se redéployer dans l’est et le sud du pays, afin de garantir l’accès à la mer d’Azov et établir une liaison directe avec la Crimée. Le 2 avril, l’armée ukrainienne annonce que ses forces ont repris le contrôle de la totalité de la région de Kiev et de Tchernihiv.

Juin 2022

 3 juin : Les pays de l’UE s’accordent sur un embargo partiel des importations russes de pétrole qui entre en vigueur le 5 décembre 2022. Cette mesure fait partie d’un sixième paquet de sanctions européennes contre la Russie adoptées depuis l’annexion de la Crimée en 2014 et vise à priver la Russie d’une importante ressource financière.

Juil. 2022

3 juillet : La Russie prend le contrôle total de la région de Lougansk et avance dans la région de Donetsk, contrôlant environ 80 % de son territoire. Moscou occupe ainsi une grande partie du sud de l’Ukraine et impose un blocus naval sur les côtes ukrainiennes de la mer Noire et de la mer d’Azov. Le comportement des forces ukrainiennes à ce stade est réactif, tentant de perturber l’avancée russe dans les provinces méridionales de Kherson et de Zaporijia, tout en préparant une contre-offensive.

22 juillet : Dans un contexte de pénurie mondiale et d’une hausse record des prix, l’Initiative céréalière de la mer Noire est signée le 22 juillet grâce à une médiation turque. Elle permet la reprise des exportations céréalières ukrainiennes à partir du 1er août. Grâce à cette initiative, près de 17,8 millions de tonnes de céréales et d’autres denrées alimentaires sont exportés vers 43 pays jusqu’à la mi-janvier 2023.

Août 2022

 

24 août : Des incendies dus aux bombardements aux alentours de la centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande centrale d’Europe, font craindre une catastrophe nucléaire. Les deux camps s’accusent et pour la première fois de son histoire, la centrale est totalement déconnectée de son réseau de distribution.

Août 2022

30 août : Les forces ukrainiennes lancent une contreoffensive au nord, à l’est et au sud du pays et réussissent à gagner d’énormes territoires. Face à un tel échec, Poutine organise des référendums dans les quatre provinces de l’est du pays, Kherson, Zaporijia, Luhansk et Donetsk. Dix jours plus tard, c’est officiel. Elles sont annexées par la Russie. La communauté internationale , et notamment l’Occident et les Etats-Unis, refusent cette annexion. De nombreux pays et institutions occidentales imposent de nouvelles sanctions économiques à Moscou et intensifient leurs aides militaires à Kiev. De l’autre côté, Poutine annonce une mobilisation partielle des civils russes. 300 000 hommes sont réquisitionnés.

Sept. 2022

 

26 septembre : Les gazoducs Nord Stream 1 et 2 reliant la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique sont endommagés par des explosions qualifiées de « sabotage » aussi bien par les Européens que par les Russes. Des millions de m3 de gaz sont relâchés dans la mer Baltique entre le sud de la Suède et le nord de la Pologne. Les exportations de gaz russe vers l’Europe sont de plus en plus irrégulières, provoquant une flambée des prix.

Oct. 2022

 8 octobre : Le pont de Crimée, un vaste pont automobile et ferroviaire reliant la Russie à la péninsule, est endommagé par une attaque à l’explosif imputée à l’Ukraine par la Russie. En représailles, la Russie bombarde les infrastructures énergétiques de plusieurs villes ukrainiennes, dont Kiev.

Nov. 2022

 11 novembre : Les forces ukrainiennes réussissent à prendre le contrôle de la ville de Kherson dans le sud. Les aides internationales portent leurs fruits. Les forces ukrainiennes sont entraînées, motivées et mieux équipées. Pour la première fois, l’Ukraine prend l’ascendant dans le conflit. Mais les lignes du front se stabilisent et l’hiver arrive avec son froid glacial faisant basculer le conflit dans une nouvelle phase.

Déc. 2022

Fév. 2023

 Les deux camps mènent depuis début décembre une guerre d’usure dans l’attente de l’arrivée du printemps. Les Russes ont l’avantage grâce à leur nombre. Les combats font rage et les troupes avancent lentement. Les Ukrainiens , mieux équipés et entraînés, défendent leurs positions du mieux qu’ils peuvent, mais reculent lentement face aux Russes en surnombre. A l’heure actuelle, chaque camp se prépare pour la suite de la guerre. Les Russes semblent miser sur la quantité pour percer les défenses ukrainiennes et les Ukrainiens tentent d’obtenir toute l’aide matérielle et financière possible pour améliorer la précision et la qualité de leurs opérations.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique