Dimanche, 14 avril 2024
Dossier > 1 an de guerre >

Les sanctions ralentissent le flux des touristes russes

Dalia Farouq , Mercredi, 22 février 2023

La guerre en Ukraine continue d’affecter le tourisme en Egypte, un secteur-clé de l’économie nationale.

Les sanctions ralentissent le flux des touristes russes
Les stations balnéaires de la mer Rouge sont dans l’attente des touristes russes.

La fermeture de l’espace aérien de la Jordanie aux vols russes affecte gravement le tourisme égyptien. Le détournement de la trajectoire des vols russes à destination de l’Egypte de la Jordanie vers la Turquie, en raison des restrictions imposées sur la Russie par la Commission européenne, double le coût pour les touristes russes voyageant en Egypte. Une raison qui explique la réticence de ces derniers à voyager en Egypte. En fait, les touristes et les compagnies aériennes russes étaient confrontés en 2022 à un problème de taille à cause de la fermeture de l’espace jordanien, ce qui a provoqué le report de nombreux vols vers Hurghada et Charm Al-Cheikh. « En outre, cela a rendu difficile le retour des touristes qui ont terminé leurs vacances dans les stations balnéaires en Egypte. Ceux-ci étaient bloqués dans les hôtels jusqu’à nouvel ordre », explique Sameh Howaidaq, vice-président de l’Association d’investissement touristique en mer Rouge.

Selon lui, les compagnies russes négocient actuellement avec les autorités jordaniennes de l’aviation pour supprimer ces restrictions. En parallèle, elles cherchent une route alternative pour les vols vers l’Egypte. Pour sa part, Mohamad Fouad, membre de la Chambre de tourisme, estime que cette situation nécessite une intervention rapide de la part du gouvernement égyptien, surtout le ministre du Tourisme et des Antiquités, auprès des autorités jordaniennes pour résoudre cette crise engendrée par la suspension des vols russes au-dessus de la Jordanie. Il a souligné que le détournement de la trajectoire aérienne de la Jordanie vers la Turquie double le temps et le coût des voyages pour les touristes russes. « Cela devrait baisser le mouvement du tourisme russe à destination de l’Egypte, puisque ces touristes vont réfléchir plusieurs fois avant de réserver un voyage à cause de ces obstacles », se lamente Fouad.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique