Samedi, 20 juillet 2024
Dossier > COP27 >

COP27 : Une fierté pour l’Egypte !

Névine Kamel, Mercredi, 09 novembre 2022

COP27 : Une fierté pour l’Egypte !

Les nombreuses réalisations accomplies par l’Egypte au cours des premiers jours du Sommet du climat à Charm Al-Cheikh (COP27) sont une fierté pour tout Egyptien. A commencer par l’organisation exceptionnelle, saluée par toutes les personnalités présentes, en particulier le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, qui a remercié le président Abdel-Fattah Al-Sissi pour l’hospitalité et l’organisation qu’il a qualifiée de « merveilleuse ».

Dès mon arrivée à l’aéroport de Charm Al-Cheikh, je me suis sentie fière d’entendre les louanges de ces personnes venues des quatre coins du monde sur les nombreuses facilités qui leur ont été offertes et leur ont permis d’assister à une conférence internationale de cette ampleur en Egypte. « C’est notre devoir. Pour nous, c’est un rêve qui est devenu réalité après des mois d’organisation et de préparation ». C’est en ces termes qu’un jeune organisateur a répondu à l’un des membres de la délégation coréenne, qui le remerciait pour les informations et les conseils qu’il lui a fournis.

Outre l’organisation, l’Egypte a réalisé d’autres victoires dans les négociations, et ce, dès le premier jour de la conférence. En effet, l’Egypte a réussi à inclure, pour la première fois, le dossier épineux du financement des pertes et des dommages dus au climat, à l’ordre du jour de la conférence. De vaines tentatives d’inclure ce dossier aux négociations avaient été entreprises par de nombreux pays lors des conférences précédentes.

Au cours de la séance procédurale tenue dimanche matin, le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a proposé d’inclure la question des pertes et des dommages à l’agenda de la conférence. En outre, l’Egypte a demandé aux Etats-Unis et aux pays industrialisés en Europe de fournir un financement aux pays les plus vulnérables, confrontés aux inondations, aux vagues de chaleur, aux sécheresses, à l’élévation du niveau des mers et à d’autres catastrophes dues aux changements climatiques.

Ainsi, la direction politique en Egypte a réussi à placer l’Afrique à la tête des priorités de la COP27, soulignant que ce sommet assume la responsabilité de trouver des solutions radicales au changement climatique, en particulier sur le continent africain. « Promouvoir une action climatique commune et transformer les résultats de nos réunions en une réalité tangible n’est pas impossible à condition d’avoir une volonté réelle et une intention sincère ». C’est en ces termes que le président Abdel-Fattah Al-Sissi a appelé les dirigeants du monde, dans son allocution inaugurale, à adopter des mesures effectives pour protéger le climat et aider les pays africains et les pays en développement afin de répondre aux préoccupations de millions de personnes dans le monde, qui souffrent plus que jamais de l’accélération des catastrophes climatiques. « Et là, il faut s’arrêter pour poser une question urgente : n’est-il pas temps de mettre fin à ces souffrances ? Il est nécessaire que les pays en développement, notamment sur notre continent africain, ressentent que leurs priorités sont prises en compte et entendues. Ils doivent donc assumer leurs responsabilités, dans la mesure où ils obtiendront le financement approprié, conformément au principe de la responsabilité partagée. Ce qui leur donnera un degré de satisfaction à l’égard de leur position dans cet effort mondial, pour faire face au changement climatique », a dit le président. Des paroles courageuses et spontanées qui soulignent l’importance d’entamer le travail pour faire face aux défis climatiques avant qu’il ne soit trop tard, et pour protéger l’Afrique et les pays en développement. Ces paroles ont eu un large écho auprès des participants qui ont salué le rôle important de l’Egypte et de sa direction politique dans la gestion du dialogue pendant le sommet. Ces allocutions, messages, initiatives et préparatifs confirment le succès de l’Egypte dans sa mission d’accueillir la COP27.

Ce que nous espérons c’est que la mission se terminera au mieux et que l’Etat égyptien confirmera son succès lorsque les dirigeants mondiaux passeront du stade des négociations au stade de l’action et que l’on réussira à relever les défis climatiques. La COP27 est certes une fierté pour l’Egypte.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique