Samedi, 02 mars 2024
Dossier > Conférence économique >

Promouvoir l’investissement industriel

Racha Darwich , Mercredi, 21 septembre 2022

Pour augmenter les exportations à 100 milliards de dollars, l’Etat a adopté plusieurs mesures visant à promouvoir les investissements industriels. Retour sur les plus importantes.

Promouvoir l’investissement industriel

Offrir des terrains industriels selon le système de l’usufruit

L’Etat a décidé d’offrir aux producteurs des terrains industriels au prix des infrastructures seulement et selon le système de l’usufruit, et ce, pour résoudre le problème des prix exorbitants des terrains dans les zones industrielles où le mètre coûte 110 dollars, soit 10 fois plus que la moyenne mondiale.

Charger l’Organisme de développement de l’industrie de délivrer plus rapidement les licences industrielles

L’Organisme de développement de l’industrie a créé une unité spécialisée pour recevoir les demandes des investisseurs industriels. Cette unité étudie les demandes soumises à l’organisme et donne une réponse dans un délai de 15 jours ouvrables.

Offrir les licences d’or aux domaines prioritaires

La licence dite « d’or » est octroyée à 3 secteurs, à savoir l’hydrogène vert, l’industrie des véhicules électriques et des infrastructures, les projets de dessalement de l’eau de mer et des énergies renouvelables. Un seul permis est accordé à l’installation et à la gestion du projet.

Créer davantage de parcs industriels

Dans le but de renforcer la production locale et de réduire les importations, le gouvernement égyptien a ouvert, l’année dernière, 5 parcs industriels dans les gouvernorats de Louqsor, Béni-Souef, Minya, mer Rouge et Qéna, soit un total de 1178 unités travaillant dans les secteurs des matériaux de construction, des industries chimiques, mécaniques et alimentaires et du textile.

Ouvrir la voie au secteur privé

En mai dernier, le gouvernement a dévoilé le brouillon d’un document portant sur la politique ayant trait à la propriété de l’Etat. Celui-ci détermine la carte des activités économiques dans lesquelles l’Etat sera présent au cours des dix prochaines années afin d’encourager le secteur privé à s’engager dans les activités économiques, en particulier dans les projets nationaux et les projets d’infrastructure. Objectif : la part du secteur privé dans les investissements au cours des 4 prochaines années doit atteindre 65% au lieu de 30% actuellement.

Mettre en place des réformes législatives

L’Etat a adopté un certain nombre de lois et de mesures pour améliorer l’environnement des affaires en Egypte, telles que la loi sur les partenariats public-privé, la loi sur l’investissement, la réforme fiscale, ainsi que les amendements apportés à la loi des institutions publiques, à la loi douanière, à la loi sur le marché des capitaux et à la loi sur le développement des petites et moyennes entreprises.

Adopter le plan des 100 mesures

Le plan a pour objectif de stimuler le secteur industriel et de développer les exportations. Il inclut, entre autres, la gouvernance du système d’exploitation des terres pour parvenir à l’exploitation optimale des terres industrielles. Il prévoit aussi le soutien des plans de développement industriel, le suivi du sérieux des investisseurs qui ont obtenu des parcelles industrielles, la replanification des régions vacantes dans les zones industrielles et d’investissement, l’exécution des infrastructures dans les zones industrielles et le développement d’un système pour faciliter les mesures pour les investisseurs.

Former un conseil pour remplacer les importations et augmenter la production locale

En novembre 2021, le Conseil des ministres a approuvé la formation d’un conseil chargé du suivi et de l’analyse continue des données relatives à la structure des importations, en coopération avec le ministère du Commerce et de l’Industrie.

Créer un comité sous la supervision directe du premier ministre

Sa tâche consistera à résoudre les problèmes des investisseurs.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique