Samedi, 13 avril 2024
Dossier > Climat >

Green Charm, une ville modèle

Nada Al-Hagrassy , Mercredi, 01 juin 2022

Plusieurs projets environnementaux sont en voie d’achèvement à Charm Al-Cheikh pour la transformer en une ville verte à la veille de la 27e Conférence sur le climat (COP27), prévue en novembre.

Green Charm, une ville modèle

Dès la désignation de l’Egypte comme pays hôte de la COP27 en novembre prochain, la station balnéaire de Charm Al-Cheikh, la ville qui accueillera cet événement, est devenue le théâtre d’une multitude de projets visant sa transformation en une ville verte, ou une zone amie de l’environnement. S’il s’agissait auparavant de promouvoir le tourisme écologique et d’attirer une partie de plus en plus grande de touristes soucieux de pratiquer le concept de la protection de l’environnement, ces projets revêtent maintenant un tout autre aspect. Ils cherchent la transformation de la ville en une incarnation quasi concrète de lutte contre le changement climatique et de respect de normes écologiques pour assurer la vision 2030 de l’Egypte sur le principe de développement durable. L’un des thèmes essentiels qu’abordera le sommet de la COP27.

Il s’agit premièrement de la création du plus grand parc vert au niveau du gouvernorat qui s’étend sur une superficie de 110 km2. Ce «  Jardin Vert » pourrait accueillir jusqu’à 20 000 touristes. Il comprend également des lacs artificiels, des fontaines et un centre commercial. D’ailleurs, rendre Charm une ville verte ne se limite pas seulement à la création d’espaces verts: le plus important est d’assurer un système complet de gestion des déchets solides, ce qui permet le respect du concept de « durabilité » de la ville. Installer un système complet de collecte, de tri et de recyclage intelligent pour traiter les déchets solides, figure à la tête de ces projets. Ce système repose essentiellement sur la formation des bédouins qui travaillent dans ce secteur sur les moyens adéquats de collecte et du tri des déchets solides.

Transport intelligent

Outre la propreté de la ville, la perle de la mer Rouge prépare aussi la voie à l’usage des moyens de transport vert, afin de réduire les émissions carboniques qui causent le réchauffement climatique. « Charm Al-Cheikh s’intéresse depuis longtemps aux moyens de transport amis de l’environnement, dans le cadre de l’autonomisation des villes intelligentes et de la digitalisation. Maintenant, cet intérêt devient impératif avec la tenue du sommet de la COP27 », a déclaré le gouverneur Khaled Fouda. Ainsi, un projet qui consiste à tracer des pistes cyclables destinées à l’usage des moyens de transport amis de l’environnement est actuellement en cours dans le cadre de la préparation de la ville pour devenir un modèle de lutte contre le changement climatique. Le tracement de ces pistes cyclables généralise l’usage des scooters électriques et des vélos intelligents connus sous le nom de « GO-Bike » respectueux de l’environnement.

Quant aux moyens de transport publics, des autobus qui fonctionnent aussi à l’électricité seront mis à l’usage des hôtes du sommet. Pour fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement de ces moyens de transport amis du l’environnement, le gouvernorat installe des cellules solaires pour produire l’électricité nécessaire. De même, des cellules solaires sont en cours d’installation dans l’aéroport de Charm Al-Cheikh. Initié par le ministère de l’Aviation, ce projet est réalisé par le centre de modernisation de l’industrie en coopération avec le programme des Nations-Unies pour le développement et financé par le Fonds pour l’environnement mondial.

L’étoile verte

L’usage de l’énergie propre s’étend de plus en plus pour remplacer les sources d’énergie traditionnelles. Plus de 9 établissements hôteliers installent actuellement leurs propres stations d’énergie propre (solaire). En fait, le recours à l’énergie propre est dorénavant une condition primordiale qui permet aux hôtels d’acquérir l’étoile verte qui marque le degré de respect de l’environnement. L’octroi de cette étoile a été imposé depuis un certain temps par les ministres de l’Environnement et du Tourisme, dans le but de rendre toutes les destinations touristiques de l’Egypte amies de l’environnement.

L’octroi de cette étoile verte est également imposé aux centres de plongée sous-marine. Il s’agit bien sûr de préserver l’écosystème maritime. « Outre la préservation de l’écosystème marin, il est indispensable de réduire autant que possible toute autre activité marine qui pollue ou nuise à l’environnement maritime, y compris la pêche illégale », souligne Moustapha Hanafy, chef de la Chambre de la plongée sous-marine et des activités maritimes. En effet, Réussir à transformer Charm Al-Cheikh en ville verte modèle incarne l’esprit de la COP27 et la transforme en modèle à suivre par d’autres villes partout dans le monde.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique