Samedi, 18 mai 2024
Dossier > Egypte-Etats-Unis >

Mohamed Al-Orabi : Les relations égypto-américaines sont stratégiques et stables

Racha Darwich , Mercredi, 27 avril 2022

L’ambassadeur Mohamed Al-Orabi, ancien ministre des Affaires étrangères, revient sur les fondements de la politique de l’Egypte envers les Etats-Unis.

Mohamed Al-Orabi

Al-Ahram Hebdo : Les relations entre l’Egypte et les Etats-Unis ont 100 ans. Quelles sont les étapes par lesquelles sont passées ces relations ?

Mohamed Al-Orabi : Les deux pays possèdent un statut spécial. Les Etats-Unis sont une superpuissance mondiale alors que l’Egypte est une force régionale de poids. Par conséquent, les Etats-Unis ont toujours tenu à entretenir des relations solides avec l’Egypte. On n’oubliera pas le rôle du président Eisenhower pour mettre un terme à l’agression tripartite contre l’Egypte en 1956. Les relations entre les deux pays ont évolué au gré des évolutions internationales et régionales. Mais même durant la rupture qui a suivi les événements de 1967 et la réduction de la représentation diplomatique, les deux pays ont toujours conservé des contacts. Il y a toujours eu une volonté commune de préserver les contacts dans de nombreux dossiers. Soulignons qu’Israël est un élément central des relations égypto-américaines, et que les Etats-Unis ont toujours été présents d’une manière ou d’une autre dans les moments-clés de l’histoire de l’Egypte, que ce soit aux côtés de l’Egypte ou d’Israël. Par exemple, durant la guerre de 1973, il y a eu une importante coopération militaire entre les Etats-Unis et Israël. Les Etats-Unis étaient très présents jusqu’à la signature du traité de paix entre l’Egypte et Israël. Par la suite, le lancement du processus de paix arabo-israélien a placé les relations entre les deux pays dans un autre contexte. Elles ont commencé à prendre une forme stratégique. Aujourd’hui, les relations entre les deux pays sont des relations stratégiques relativement stables.

— Quelle importance représente l’Egypte pour les Etats-Unis ?

— Il existe une entente mutuelle autour de l’instauration de la paix dans la région et le règlement des dossiers régionaux épineux. Les Etats-Unis prennent en considération plusieurs points dans l’évaluation de leurs relations avec l’Egypte. En effet, l’Egypte est un pilier de la stabilité dans la région et un pôle important du règlement des dossiers régionaux. L’Egypte contrôle un passage maritime important qui est le Canal de Suez qui a une grande importance stratégique pour les Etats-Unis. L’Egypte est également un marché colossal et est en quelque sorte la porte du continent africain.

— Quels sont les fondements de la politique égyptienne envers les Etats-Unis ?

— Deux principales constantes régissent la politique étrangère de l’Egypte. Elle ne s’engage pas dans des alliances militaires internationales et n’octroie pas de bases militaires à des pays étrangers sur son territoire. Les Etats-Unis sont parfaitement conscients de l’attachement de l’Egypte à ces deux principes. L’Egypte accorde également un intérêt primordial à la sécurité dans son environnement régional. Ce sont là des déterminants stratégiques connus pour les Etats-Unis. Il est important que la relation stratégique entre les deux pays avance dans le cadre de principes clairs et constants qui fixent les limites de leurs relations.

— Quelle est l’importance du dialogue stratégique égypto-américain ?

— L’importance de ce dialogue qui a commencé en l’an 2000, quand Amr Moussa était ministre des Affaires étrangères, se révèle dans plusieurs aspects. Il permet à chaque pays de connaître les limites dans lesquelles l’autre pays peut agir. De plus, en cas de crise dans la région, l’espace de coopération entre les deux parties est clair. Par exemple, l’idée de la participation des forces égyptiennes à la libération du Koweït était très importante, car c’était une preuve pratique de l’importance de la sécurité de la région du Golfe pour l’Egypte. Le dialogue stratégique est un moyen d’échanger les intérêts entre les deux pays.

— Vous aviez déclaré que nous nous trouvons face à un nouveau cadre des relations égypto-américaines. Pouvez-vous nous expliquer comment ?

— Les relations égypto-américaines avancent au gré des évolutions internationales. Nous nous trouvons devant une nouvelle situation dans le monde avec l’émergence de nouvelles forces. Les Etats-Unis ne sont plus l’unique force mondiale. Il y a désormais la Russie, la Chine, l’Union weuropéenne, ainsi que l’Inde et le Japon. Un fait qui oblige l’Egypte à établir des lignes de communication solides avec toutes ces forces. Autrefois, les pays devaient s’aligner, soit sur les Etats-Unis ou sur l’Union soviétique. Mais aujourd’hui, les choses ont changé.

— Qu’est-ce qui distingue les relations militaires entre les deux pays ?

— La coopération militaire constitue l’un des éléments-clés des relations entre les deux pays, à commencer par les aides militaires et les exercices militaires conjoints. La coopération militaire est l’un des aspects les plus solides de la coopération entre les deux pays.

— Comment voyez-vous les relations économiques entre les deux pays ?

— Le montant des investissements américains directs en Egypte est extrêmement faible et ne reflète pas la solidité des relations entre les deux pays. Le volume du commerce aussi est faible, peut-être à cause de la distance entre les deux pays. Cependant, ceci n’est pas dirigé contre l’Egypte spécifiquement. Mais il s’agit d’une ancienne méthode américaine qui consiste à ne pas trop s’engager dans la coopération économique et de compenser cette absence par la présence militaire. Le manque d’intérêt pour les investissements dans les pays non pétroliers ou qui ne produisent pas d’énergie est un principe américain. Mais ceci va certainement changer dans les prochaines années à cause des dernières évolutions en Ukraine. L’Egypte sera perçue différemment par de nombreuses forces étrangères dont les Etats-Unis.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique