Mardi, 28 mai 2024
Dossier > Dossier >

La cérémonie « Capables malgré la différence » met en lumière les services offerts par l'Etat aux personnes souffrant de handicap : Dossier

Aliaa Al-Korachi , Mercredi, 28 février 2024

Le président Abdel Fattah Al-Sissi promet l’allocation de 10 milliards de livres égyptiennes au fonds « Differently-Abled », mercredi 28 février, lors de la 5e édition de la cérémonie annuelle portant le même nom « Capables malgré la différence ». Objectif : autonomiser les personnes souffrant de handicap et accélérer leur pleine participation à la société. A cette occasion Al-Ahram Hebdo revient sur les efforts déployés par le gouvernement égyptien en faveur des personnes ayant des besoins spécifiques.

s

La 5e édition de la cérémonie « Capables malgré la différence » se tient ce mercredi au Centre des conférences d’Al-Manara au Nouveau Caire, en présence du président Abdel Fattah Al-Sissi. Objectif : accélérer l’inclusion sociale des personnes handicapées.

Transformer le handicap en force. « La première étape est toujours la plus difficile. Suis-je vraiment capable ? ... N’as-tu pas donné un nom à ton rêve ? As-tu peur de ne pas réussir ? Quand tu te calmes, tu te rends compte que tu n’es pas seul et que beaucoup de gens t’ont précédé, ont suivi leur chemin et ont réalisé leurs rêves … Quel que soit le défi, ne t’inquiète pas, tu es capable de le relever. La route est devant toi. Chaque rêve réalisé est le début d’un nouveau rêve et d’un espoir pour beaucoup de personnes après toi », tels sont les mots du spot publicitaire de la 5e édition de l’initiative « Capables malgré la différence ». Enoncé par l’artiste Magued Al-Kedwani avec une voix distincte, ce commentaire vocal est un message d’espoir et d’encouragement pour les personnes souffrant d’un handicap. Il vise également à changer les mentalités et à créer une société plus inclusive. La 5e édition de la cérémonie « Capables malgré la différence » débute ce mercredi au Centre des conférences d’Al-Manara au Nouveau Caire, en présence du président Abdel Fattah Al-Sissi. Cette cérémonie annuelle s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant à autonomiser les personnes ayant des besoins spécifiques et à leur garantir une pleine participation à la société. 

Le handicap est une force

« La 5e édition de la cérémonie Capables malgré la différence sera différente cette année, car elle se tiendra à l’échelle arabe avec la participation de personnes handicapées des pays arabes frères », a souligné Nevine El-Kabbaj, ministre de la Solidarité sociale. Et d’ajouter : « L’événement mettra la lumière sur les services offerts par les différents ministères aux personnes handicapées en soulignant les exemples inspirants de personnes handicapées qui ont transformé leur handicap en une force ». Selon Ashraf Sobhy, ministre de la Jeunesse et du Sport, « la 5e édition comportera également un certain nombre de spectacles et d’activités mettant en valeur les talents et les réalisations des personnes handicapées ». Le président Abdel Fattah Al-Sissi a annoncé, lors de la cérémonie, l’allocation de 10 milliards de livres égyptiennes au Fonds « Differently-Abled », crée en 2020.

Ce Fonds s’efforce de répondre aux besoins des personnes handicapés offrant des bourses éducatives, des soins médicaux et des services dans les institutions publiques.

A noter que lors de l'édition 2023, le président avait alloué au fonds 1 milliard de livres égyptiennes.

Un défi mondial

Quelle est la définition du handicap et quel est l’état des lieux en Egypte ? Le concept de handicap a évolué au fil du temps, englobant à la fois des aspects sociaux et médicaux. La loi égyptienne n° 10 de 2018 définit la personne handicapée dans son article n° 2 comme étant « toute personne confrontée à un handicap physique, sensoriel, mental ou psychologique, temporaire ou permanent, l’empêchant de participer pleinement et efficacement à la vie sociale et économique ». Actuellement, environ 1 milliard de personnes, soit 15 % de la population mondiale, souffrent d’une forme ou d’une autre de handicap. 80 % d’entre elles se trouvent dans les pays en développement. D’après l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS), les personnes souffrant de handicap représentent en Egypte 11,2 % de la population. Les handicapés sont plus nombreux dans les zones urbaines (12,7 %) que dans les zones rurales (9,7 %). Le gouvernorat de Charqiya arrive en première position, avec un taux de 7,5 % de personnes handicapées, suivi par Damiette (7 %), Daqahliya (6,2 %), Alexandrie (5,5 %) et Béni-Soueif (5,3 %).

Selon la Banque mondiale, les personnes handicapées sont plus susceptibles de subir des effets sociaux et économiques négatifs que celles qui ne souffrent d’aucun handicap. Dans un communiqué publié le 3 décembre 2023, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, l’ONU a noté que les résultats préliminaires de son prochain rapport sur le handicap montrent que « le monde s’est encore éloigné de la réalisation de nombreux Objectifs de développement durable qui profitent aux personnes handicapées ». « Il est essentiel de prendre des mesures concrètes pour garantir l’inclusion des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie. Cela passe par l’investissement dans des technologies et des services d’assistance, la promotion de l’inclusion dans l’éducation et l’emploi et la lutte contre les préjugés et la discrimination ».

Egypte, les efforts se poursuivent

Face à ces défis, l’Egypte a adopté une approche multidimensionnelle au cours des dix dernières années visant à renforcer l’autonomisation économique et l’inclusion sociale de ce groupe. « L’inclusion des personnes ayant des besoins spécifiques est une responsabilité nationale et un devoir moral. L’Etat s’engage à fournir tous les moyens nécessaires pour soutenir les personnes ayant des besoins spécifiques afin de leur permettre de réaliser leur plein potentiel », a déclaré le président. En effet, l’Egypte figure parmi les premiers pays à avoir adhéré à la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées en 2007. En 2016, le président Abdel Fattah Al-Sissi a lancé l’initiative « Intégration, Autonomisation, Participation » pour soutenir et autonomiser les personnes handicapées. Cette initiative vise à adapter le secteur des télécommunications et des technologies de l’information pour fournir des services éducatifs et de santé aux personnes handicapées. La promulgation de la loi n° 10 de 2018 relative aux personnes handicapées constitue une étape majeure pour l’obtention de leurs droits. La loi accorde de nombreux privilèges à ces personnes afin de soutenir leur autonomisation scientifique, professionnelle et économique. La création du fonds Capables malgré la différence, ratifié par le Parlement en décembre 2023, est la dernière initiative en date visant à renforcer l’autonomisation économique des personnes handicapées. Ce fonds vise à fournir un financement aux projets d’autonomisation des personnes handicapées. En bref, le handicap est un enjeu social majeur étroitement lié aux questions de développement.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique