Lundi, 15 juillet 2024
Dossier > Dossier >

Un soutien social aux familles

Racha Darwich , Mercredi, 28 février 2024

A travers des ateliers qui doivent parcourir les gouvernorats entre 2022 et 2025, le Conseil national des personnes handicapées a lancé l’initiative « Ma famille, ma force », qui vise à apporter un soutien social et moral aux familles ayant des enfants handicapés.

Un soutien social aux familles

En premier lieu, il s’agit de sensibiliser les familles à la manière d’élever un enfant handicapé pour le rendre autonome à l’avenir, en leur proposant des programmes pour développer les capacités de leurs enfants, comprendre leurs besoins et les aider à surmonter les défis pour favoriser leur intégration dans la société. « Le but de l’initiative est d’intégrer et d’autonomiser les personnes handicapées en responsabilisant la famille elle-même. L’initiative vise à informer les familles sur les droits, les lois et tous les services fournis par l’Etat aux enfants handicapés », a déclaré Iman Karim, présidente du Conseil national des personnes handicapées, lors du lancement de l’initiative dans le gouvernorat de Sohag le 22 février.

L’objectif principal de l’initiative est de former les mères récemment confrontées à une situation de handicap chez leurs enfants pour qu’elles puissent les accompagner et surmonter les défis qu’ils rencontrent. Il s’agit également de soutenir les mères handicapées qui ont réussi à relever les défis et à réaliser des succès dans les domaines scientifiques, sociaux, culturels, artistiques ou sportifs. Un autre objectif de l’initiative est de montrer l’importance du rôle des amis et des camarades qui apportent leur soutien aux personnes handicapées et les encouragent. L’initiative oeuvre à encourager les institutions de l’Etat et de la société civile à soutenir ces familles, en leur présentant des moyens de soutien pour garantir une vie décente, et met en lumière les familles égyptiennes qui ont réussi à relever les défis du handicap.

Iman Karim a noté que les ateliers organisés jusqu’à présent dans les gouvernorats du Grand Caire, de Béheira, d’Alexandrie, de Béni-Soueif, de Minya et d’Assiout ont largement contribué à faire connaître aux personnes handicapées et à leurs familles les démarches nécessaires pour obtenir les divers services fournis par les organismes concernés. « Le conseil a pu identifier les différents obstacles auxquels ils sont confrontés pour obtenir ces services et les a rapidement surmontés grâce à des contacts directs avec ces organismes », a-t-elle expliqué .

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique