Dimanche, 25 février 2024
Dossier > Ukraine - Russie >

Le tourisme égyptien dans l’expectative

Dalia Farouq , Mercredi, 09 mars 2022

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a jeté son ombre sur de nombreux pays. L’Egypte craint des répercussions sur son secteur touristique.

Le tourisme  gyptien dans l expectative

Lorsque la guerre entre la Russie et l’Ukraine a été déclenchée, près de 26000 touristes ukrainiens et 36000 touristes russes passaient leurs vacances en Egypte. En effet, les touristes russes et ukrainiens sont des habitués des stations balnéaires de la mer Rouge. La guerre en Ukraine va-t-elle affecter le tourisme égyptien ? « Il y aura sans doute des répercussions sur le tourisme égyptien », souligne Elhami Al-Zayyat, ancien président de l’Union des Chambres du tourisme et représentant de la compagnie Ukraine Airlines en Egypte. Selon lui, le nombre d’Ukrainiens visitant l’Egypte a beaucoup baissé depuis le début des tensions avec la Russie il y a six mois. Et avec le déclenchement de la guerre, il n’y en a pratiquement plus. « Il faut cependant savoir que les touristes ukrainiens ne représentent, depuis le premier trimestre de 2020, que 4 à 5% du nombre total des touristes. En plus, les touristes ukrainiens ne sont pas connus pour leurs dépenses élevées », explique Al-Zayyat. En fait, les Allemands, les Anglais, les Italiens, les Tchèques et les Français représentent la majorité des touristes qui se rendent en Egypte à l’heure actuelle. D’après lui, cela fait plus d’un mois que les vols réguliers et charter entre Kiev et Le Caire sont au nombre de 5 par semaine seulement. « Quant aux touristes russes, ils continuent à venir en Egypte. La Russie est actuellement en tête des marchés pourvoyeurs de touristes pour l’Egypte, suivie de l’Angleterre et de l’Allemagne. L’Ukraine arrive à la 7e ou 8e place », reprend Al-Zayyat. Il explique qu’après la fermeture de 4 aéroports en Russie, le tourisme en provenance de ce pays sera affecté, mais ne disparaîtra pas, surtout que la Russie est un grand pays doté d’un vaste territoire. Zarina Doguzova, présidente de l’Agence fédérale du tourisme en Russie, a déclaré que les touristes russes « continueront à se rendre en Egypte ». Moscou mène d’ailleurs des discussions avec Le Caire pour faire revenir les touristes russes qui se trouvent dans les pays ayant imposé un embargo sur la Russie, à travers un transit en Egypte.

Un impact pas encore clair

Concernant l’impact éventuel de la guerre en Ukraine sur le tourisme en provenance des pays européens, Al-Zayyat explique que tout dépendra des réactions mondiales au conflit ukrainien. « Les choses seront plus claires au cours de la période à venir. Certainement, cette guerre aura un impact négatif sur le tourisme en Egypte, mais il est encore trop tôt pour parler de l’ampleur de cet impact. Ce qui est plus inquiétant pour moi, c’est la crise économique qui frappera le monde après cette guerre qui pourrait causer la dévaluation du rouble russe, ce qui affectera les touristes russes et les incitera à renoncer à leurs voyages », se lamente Al-Zayyat. Dans le même contexte, plusieurs agences de voyages en Egypte ont fait part de leur inquiétude de ne pas pouvoir rembourser les sommes dues à leurs partenaires russes à cause des sanctions imposées à la Russie et son exclusion du système de paiement international (Swift) qui permet un transfert rapide de l’argent par-delà les frontières.

Selon Noura Ali, présidente de la commission du tourisme au Conseil des députés, le tourisme ukrainien est d’une grande importance pour les destinations de la mer Rouge et du Sud-Sinaï. C’est grâce à ce marché que l’Egypte a témoigné d’une relance du secteur du tourisme ces six dernières années. « Ce sont les touristes ukrainiens qui ont maintenu vivant le tourisme en Egypte après le crash du Metrojet russe au-dessus de Charm Al-Cheikh et la suspension des vols russes vers l’Egypte en 2015, et aussi pendant la crise du Covid-19 », affirme-t-elle. Selon les chiffres du ministère du Tourisme, les Ukrainiens étaient, jusqu’au premier trimestre de 2020, parmi les touristes qui se rendaient fréquemment en Egypte. En 2020, plus de 750 000 touristes ukrainiens ont visité l’Egypte, soit 21% du nombre total de touristes cette année-là. « De 2017 à 2020, les Ukrainiens étaient parmi les principaux touristes sur le marché égyptien », indique Noura Ali.

Jusqu’au début de 2021, les Ukrainiens ont continué à opter pour l’Egypte. Selon l’Agence nationale ukrainienne du tourisme, le nombre de voyages touristiques effectués par des citoyens ukrainiens à l’étranger en 2021 était d’environ 14,7 millions. La Turquie se classe au premier rang des pays qui accueillent les touristes ukrainiens (28%) suivie par l’Egypte (21%). Atef Abdel-Hamid, tour-opérateur, explique que jusqu’au second semestre de 2021, le tourisme russe et ukrainien représentait entre 60 et 65% des arrivées touristiques en Egypte. « Même pendant la crise du Covid-19, l’Ukraine était presque le seul marché à continuer à exporter des touristes vers l’Egypte. Il est vrai que les touristes ukrainiens ne dépensent pas beaucoup, mais ils ont été quand même un grand soutien pour le secteur du tourisme pendant ces moments difficiles », commente Abdel-Hamid. Il estime que les réservations touristiques baisseront de 20 à 30 % à partir du début du mois de mars. « Le tourisme est une industrie très délicate qui subit l’impact des crises, qu’il s’agisse de pandémies ou de troubles politiques. Il reste seulement à espérer que les parties en conflit en Ukraine parviendront à une solution politique qui garantit l’arrêt de la guerre le plus tôt possible et ainsi, le mouvement du tourisme reprendra graduellement », conclut Abdel-Hamid.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique