Dimanche, 16 juin 2024
Dossier > Intelligence Artificielle >

Une stratégie multidimensionnelle pour l’IA

Rim Darwich , Mercredi, 07 février 2024

L’Egypte accorde un intérêt particulier à l’Intelligence Artificielle (IA), notamment à travers la création du Conseil national de l’IA et l’élaboration de la stratégie nationale de l’IA.

Une stratégie multidimensionnelle pour l’IA

La stratégie nationale :

Officiellement lancée en juillet 2021, la stratégie a pour objectif d’aider l’Etat à réaliser ses plans et objectifs de développement durable à travers le renforcement de l’emploi et de l’exploitation des technologies de l’IA. Il s’agit également d’introduire et de localiser l’industrie de l’IA en Egypte, y compris le développement des talents, de la technologie, du système écologique, de l’infrastructure et des mécanismes de gestion, afin de garantir sa capacité de durabilité et de concurrence.

 Le Conseil national :

 Dans l’objectif d’assumer la charge d’établir la stratégie nationale de l’IA, l’Egypte a fondé un Conseil national de l’IA en novembre 2019, conformément à une décision du premier ministre, Mostafa Madbouly. Présidé par le ministre des Télécommunications et des Technologies de l’information, Amr Talaat, le conseil a tenu sa première réunion en février 2020.

L’objectif et la mission principale du de ce conseil consistent à coordonner les efforts nationaux, à élaborer la stratégie égyptienne en matière d’IA, à développer diverses applications liées à l’IA, à recommander des programmes de renforcement des capacités et à améliorer les compétences et les connaissances des cadres nationaux.

 Les axes de la stratégie :

 1. L’IA pour le gouvernement : introduire les technologies de l’IA dans les opérations gouvernementales afin d’améliorer la compétence et de renforcer la transparence.

2. L’IA pour le développement : renforcer l’emploi de l’IA dans les secteurs vitaux de développement à travers l’investissement des partenariats locaux et étrangers dans le domaine de la technologie, afin de garantir le transfert de la connaissance et la réalisation des nécessités du développement de l’Egypte.

3. La construction des capacités : préparer les Egyptiens à s’engager dans l’ère de l’IA à tous les niveaux à travers la sensibilisation, l’enseignement et les stages techniques et professionnels.

4. Les relations internationales : Le renforcement de la position pionnière de l’Egypte aux niveaux régional et international à travers la participation effective dans les discussions relatives à l’IA dans les différentes organisations internationales comme l’UNESCO, l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Union internationale des télécommunications, l’Organisation mondiale pour la propriété intellectuelle et autres.

 La charte de l’IA responsable :

 Le Conseil national de l’IA a annoncé, lors de sa 7e réunion tenue en avril 2023, le lancement de la charte égyptienne de l’IA. Cette charte constitue la vision de l’Etat quant aux principes formant les cadres organisationnels de l’emploi éthique de l’IA, conformément à la nature et aux principes de la société égyptienne. Une révision annuelle de la charte est prévue afin de garantir sa conformité aux évolutions du domaine de l’IA.

 Les cinq objectifs de la charte à réaliser :

 1. Servir l’humanité

2. Réaliser la transparence

3. Développer l’aptitude à l’interprétation

4. Garantir la justice et la responsabilité juridique

5. Assurer la sûreté et la sécurité

 Les secteurs prioritaires :

 — L’agriculture, l’environnement et la gestion de l’eau.

— Les soins médicaux.

— Le traitement de la langue arabe parlée.

— La planification économique.

— L’industrie et la gestion de l’infrastructure.

 La première phase de la stratégie :

 Cette première phase, qui doit s’achever en mai 2024, a mis en place l’application des technologies de l’IA pour trouver des solutions aux défis qui affrontent la société égyptienne dans plusieurs domaines, comme la détection précoce des tumeurs et le traitement de la rétinopathie diabétique dans le domaine des soins médicaux et la contribution à la prise de décision au niveau de la planification rurale et agricole.

Le Conseil national de l’IA a tenu en décembre 2023 une réunion pour examiner les efforts déployés pour l’élaboration de la seconde phase de la stratégie nationale de l’IA qui dure trois ans et dont la préparation se base sur une comparaison de l’application de l’expérience du développement de l’IA dans des pays pionniers dans ce domaine.

 La seconde phase de la stratégie :

 La seconde phase comprend plusieurs initiatives prioritaires portant sur l’amélioration du niveau de conscience générale envers l’IA, l’attraction des investissements dans le domaine des centres de données, l’installation d’une plateforme technologique se basant sur le développement de la technologie des exemples des méga-données. Et ce, pour les utiliser dans les services gouvernementaux, les secteurs de la santé, du tourisme, de l’agriculture, de l’industrie de la technologie de l’information et des télécommunications, afin d’augmenter le PIB.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique