Mercredi, 17 juillet 2024
Dossier > Dossier >

Une église qui a du pouvoir ...

Chaïmaa Abdel-Hamid , Mardi, 06 novembre 2012

L’élection du nouveau pape de l’Eglise copte orthodoxe a levé un certain nombre d’interrogations portant sur le vrai pouvoir de cette grande instance religieuse. Quel est son poids et d’où exactement tire-t-elle son importance ?L’Histoire

Existant depuis le temps des Apôtres, cette église et son siège sont les principaux fondements du christianisme dans le monde. Et c’est là la source de son prestige et de son pouvoir, comme l’explique le politologue Emad Gad, du Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, qui affirme que c’est l’histoire de cette église qui lui donne son poids. « On parle sans doute de l’une des plus anciennes Eglises chrétiennes, non pas seulement au Moyen-Orient, mais aussi au monde. Quand on mentionne le siège de Saint-Marc, on parle d’un évangéliste à qui l’Eglise copte fait remonter sa fondation vers l’an 42 », dit-il.

La communauté

« L’Eglise d’Alexandrie de l’évangéliste saint Marc » rassemble la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient. Selon les chiffres les plus récents, ce sont entre 6 et 10 % des 85 millions d’Egyptiens qui appartiennent à cette communauté. « La communauté chrétienne égyptienne, qu’on appelle le peuple de l’Eglise, est l’une des sources de la force et du pouvoir de l’Eglise. Sa réputation s’étend au monde entier à travers ses enfants », explique le pasteur Salib Sawirès, de l’église copte orthodoxe de Choubra.

Les coptes immigrés

L’Eglise copte est présente actuellement sur les cinq continents, et les coptes immigrés forment une communauté en soi. Leur présence presque partout dans le monde prolonge l’importance de cette instance religieuse égyptienne, qui bâtit ses propres églises là où elle est représentée.

La conservation de la langue copte

L’Eglise d’Alexandrie a réussi à maintenir et à préserver la langue copte, bien que celle-ci ait été bannie par le khalife Al-Hakem bi Amr Allah. Cette Eglise est aujourd’hui parmi les très rares dans le monde qui utilisent le copte pour ses prières et l’exercice de son culte.

La politique

L’Eglise copte égyptienne a tenté durant des décennies d’acquérir un certain poids politique dans la région. Une démarche controversée par la grande majorité qui considère que le pape de l’Eglise est un chef spirituel, dont le pouvoir est strictement religieux. C’est ce que souligne le penseur copte Gamal Assaad dans ces termes sans équivoque : « Aucun texte n’accorde au pape de pouvoir politique. Ces dernières décennies, le pape était l’unique porte-parole des coptes que l’Etat écoutait. Cette situation ne doit plus jamais se reproduire. Le pape est un chef strictement religieux. Et c’est ce que nous exigeons du nouveau pape » .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique