Samedi, 18 mai 2024
Dossier > Dossier >

Attentats terroristes en dates

Mardi, 18 février 2014

Depuis la destitution de Mohamad Morsi, les attaques terroristes se multiplient. Elles visent installations, civils, policiers et militaires.

2013

24 juillet : Une bombe à retardement explose dans un poste de police à Mansoura, faisant un mort et une vingtaine de blessés.

5 septembre : Une voiture piégée explose au passage du cortège du ministre de l’Intérieur, Mohamad Ibrahim, dans le quartier de Madinet Nasr, au Caire. Le ministre en sort indemne alors qu’une personne est tuée et une vingtaine d’autres blessées. L’attentat est revendiqué par le groupe Ansar Beit Al-Maqdes.

7 octobre : Une attaque à la roquette vise l’antenne satellite de Maadi, quartier huppé du Caire, sans faire de victimes. L’attaque est revendiquée par les brigades Al-Forqane.

20 octobre : Des hommes cagoulés ouvrent le feu sur une foule sortant d’un mariage célébré dans l’église de la Vierge d’Al-Warraq, à Guiza. Bilan : 4 morts et 18 blessés.

17 novembre : Mahamad Mabrouk, officier de la police antiterroriste, en charge du dossier sur la confrérie des Frères musulmans, est assassiné dans sa voiture par des hommes cagoulés. L’assassin est arrêté quelques jours plus tard.

20 novembre : Des inconnus lancent une grenade sur un poste de contrôle routier dans le quartier de Abboud, au Caire. 4 policiers sont blessés.

24 décembre : Un attentat à la voiture piégée est perpétré devant le quartier général de la police de Daqahliya, faisant 16 morts et une centaine de blessés, sans compter d’importants dégâts matériels. L’attentat est revendiqué par le mouvement djihadiste Ansar Beit Al-Maqdes.

26 décembre : Une bombe artisanale explose près d’un bus de transport public dans le quartier de Madinet Nasr au Caire, faisant 5 blessés.

29 décembre : Une voiture piégée explose non loin d’un bâtiment des services de renseignements militaires à Anchas, dans le gouvernorat de Charqiya. 4 soldats sont blessés.

2014

1er janvier : Explosion d’un gazoduc dans le centre du Sinaï, la première depuis la révolution du 30 juin.

23 janvier : Attaque contre un poste de contrôle à Béni-Soueif, faisant 5 morts et 2 blessés.

24 janvier : Explosion d’une voiture piégée devant le bâtiment de la direction de la sécurité du Caire. 4 morts, 51 blessés et d’énormes dégâts dans le Musée islamique, situé en face de la rue.

— Explosion d’une bombe devant un poste de la sécurité centrale, près de la station de métro d’Al-Bohous, tuant un soldat et faisant 10 blessés. Une deuxième bombe explose devant le cinéma Radobis, dans la rue Al-Haram, faisant un mort et blessant 4 soldats. Une troisième bombe explose aux abords du commissariat de police d’Al-Talbiya sans faire de victime.

25 janvier : Explosion dans le bâtiment de la sécurité centrale au Suez, revendiquée par Ansar Beit Al-Maqdes.

— Explosion d’un transformateur électrique près de l’Institut de la police à Aïn-Chams et désamorçage d’un autre à proximité.

— L’explosion d’une bombe à Alf Maskan au Caire fait 3 morts et un blessé.

26 janvier : Attaque contre un bus des forces armées dans le Sinaï. Deux soldats sont tués et 4 autres blessés.

16 février : Explosion d’une bombe à proximité d’un autobus transportant des touristes sud-coréens près de la station balnéaire de Taba, dans le Sinaï égyptien. Bilan : 4 morts et de nombreux blessés.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique