Samedi, 24 février 2024
Dossier > Dossier >

Le président Sissi rencontre plusieurs leaders en marge de la COP26

Mardi, 02 novembre 2021

Le président Sissi rencontre plusieurs leaders en marge de la COP26

En marge du sommet de la COP26 qui se tient à Glasgow (Grande-Bretagne), le président Abdel-Fattah Al-Sissi a rencontré, lundi 1er novembre, le premier ministre britannique, Boris Johnson. Ce dernier s’est félicité de la visite du président à Glasgow, tout en appréciant les liens étroits actuels entre l’Egypte et le Royaume-Uni et l’essor croissant dans les relations entre les deux pays, soulignant que l’Egypte est l’un des partenaires les plus importants du Royaume-Uni au Moyen-Orient. Pour sa part, le président Sissi a exprimé son appréciation pour le développement des relations bilatérales entre l’Egypte et le Royaume-Uni dans tous les domaines, soulignant l’aspiration de l’Egypte à maximiser cette coopération bilatérale au cours de la période à venir, à renforcer la coordination politique et à échanger les visions concernant divers dossiers d’intérêt commun. Il a été convenu, au cours de la réunion, d’ouvrir de nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays, ainsi que de renforcer l’implication du Royaume-Uni dans les priorités des plans de développement égyptiens, en plus de soutenir la coopération bilatérale dans les domaines d’investissement, de la sécurité, des renseignements, ainsi que le domaine militaire. Outre les secteurs du tourisme, de la santé et de l’éducation.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a également rencontré lundi 1er novembre le chancelier autrichien, Alexander Schallenberg. Il a souligné la volonté de l’Egypte de renforcer la coopération bilatérale avec l’Autriche dans le commerce, l’économie et le tourisme, dans le cadre des relations historiques de coopération et d’amitié entre l’Egypte et l’Autriche, qui se sont reflétées dans la multiplicité des visites de haut niveau échangées entre les deux parties au cours de la dernière période. De son côté, le chancelier autrichien a affirmé la volonté de son pays de continuer à renforcer ses relations avec l’Egypte, qui représente « un pilier essentiel pour la stabilité et la sécurité du Moyen-Orient et de la région méditerranéenne ». Au cours de cet entretien, ont été examinés les moyens de faire progresser les relations bilatérales entre les deux pays, en particulier aux niveaux économique et commercial, à la lumière des efforts égyptiens pour améliorer le climat des affaires, encourager le secteur privé et attirer les investissements. Ils ont également discuté d’un certain nombre de dossiers liés aux problèmes régionaux et aux crises subies par plusieurs pays de la région. Le chancelier autrichien a aussi loué les efforts de l’Egypte dans la lutte contre les migrations illégales et le terrorisme, ainsi que pour le renouveau du discours religieux, ce qui consolide le rôle régional influent de l’Egypte dans la diffusion de la tolérance, de la coexistence pacifique et du respect de la liberté de culte. La question palestinienne a également été au centre des entretiens, avec la volonté de trouver les moyens de relancer le processus de paix et de consolider le cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a aussi rencontré ce lundi 1er novembre le président de la RDC, Félix Tshisekedi. Les deux chefs d’Etat ont exprimé leur satisfaction du niveau distingué des relations bilatérales entre les deux pays tant sur le plan politique qu’économique. Le président congolais a remercié l’Egypte pour son soutien continu à son pays lors de cette phase importante de son histoire, étant un modèle de coopération et de soutien aux pays africains. Le président Sissi a loué les efforts déployés par la RDC au cours de sa présidence de l’Union Africaine (UA), pour réaliser les aspirations de développement du continent africain, en plus de ses efforts appréciés pour régler la question du barrage de la Renaissance. L’Egypte a affirmé sa position ferme de s’engager activement dans les négociations, visant à parvenir à un accord juridique sur le remplissage et l’exploitation du barrage, sous l’égide de l’UA. En marge de la COP26, le président Sissi a ainsi multiplié les rencontres. Il s’est également entretenu avec le président arménien, Armen Sarkissian, le premier ministre koweïtien, Cheikh Sabah Al Khaled Al Sabah, la chancelière allemande, Angela Merkel, le premier ministre hollandais, Mark Rutte, ainsi que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique