Mercredi, 19 juin 2024
Dossier > Dossier >

La grande muraille verte d’Afrique, un rempart contre la désertification

Amira Samir, Lundi, 23 août 2021

La grande muraille verte d’Afrique, un rempart contre la désertification

Lancée en 2007 par l’Union africaine, l’initiative de « la Grande Muraille verte », qui réunit plus de 20 pays dont l’Egypte, constitue un projet colossal pour lutter contre les effets climatiques, freiner la désertification qui touche environ 45 % du continent et accroître la sécurité alimentaire. Elle prévoit la plantation d’une bande formée de plusieurs millions d’arbres qui traverse la région de l’Afrique sahélo-saharienne de l’est à l’ouest, afin de restaurer 100 millions d’hectares de terres. Cette grande muraille verte doit faire 15 km de large et 7 800 km de long traversant 11 pays, du Sénégal à Djibouti. 12 ans depuis son lancement, la Grande muraille verte s’est rapidement transformée en une mosaïque d’écosystèmes verts en Afrique du Nord, au Sahel et dans la Corne de l’Afrique. Freiné par les conflits qui gangrènent la région, le travail n’a été achevé qu’à 20 %. Pourtant, le succès du projet a été bien plus grand que prévu initialement, notamment en ce qui concerne le rythme de la restauration de la fertilité des terres arides. Le Nigeria, le Sénégal et le Burkina Faso ont jusqu’à présent enregistré les gains les plus importants. Plus de 17 millions d’arbres ont été plantés au Burkina Faso. Au Nigeria, 12 millions d’acres de terres dégradées ont été restaurées, tandis que le Sénégal et l’Ethiopie ont connu des niveaux de réussite similaires. Ce projet a à la fois une visée écologique et sociale. La communauté du Sahel est en première ligne de la crise climatique, confrontée de manière continue à des sécheresses persistantes, des famines et à l’épuisement rapide des ressources naturelles. Par conséquent, des millions de personnes à travers la région, du Sénégal à Djibouti, doivent gérer les graves répercussions de l’urgence climatique sans beaucoup d’aide. Ainsi, cette initiative vise à créer des emplois verts et à fournir un travail décent aux jeunes africains : 10 millions d’emplois d’ici 2030. Le succès de la Grande Muraille verte, le projet phare de l’Afrique pour lutter contre le changement climatique, peut servir de modèle pour de futurs projets d’éco-développement dans le monde.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique