Vendredi, 01 mars 2024
Dossier > Dossier >

A Alexandrie, des mesures strictes et une situation sous contrôle

Amira Samir, Lundi, 22 juin 2020

Le gouvernorat d’Alexandrie est classé 8e en nombre de contaminations au Covid-19. Si la situation n’y est pas alarmante, les autorités locales poursuivent tout de même leurs efforts pour lutter contre la propagation du virus.

A Alexandrie
Alexandrie,
De notre correspondant —
En cette même période de l’année dernière, et des années précédentes, Alexandrie, qui demeure une destination phare des estivants, avait un tout autre visage, avec des plages et des cafés bondés et la corniche prise d’assaut par les estivants venus des quatre coins du pays. Cette année, jusqu’à présent, l’accès aux plages reste interdit. Selon le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled El-Enany, Alexandrie ne figure pas parmi les premières destinations touristiques à rouvrir en juillet. Les premières seront les stations balnéaires de la mer Rouge, du Sud-Sinaï et les plages de la Côte-Nord méditerranéenne à l’ouest d’Alexandrie. Pourtant, en attendant la réouverture, quelques plages privées s’y préparent. Espérant un rapide retour à la normale, le locataire d’une plage privée de la ville explique comment dessiner un possible modèle de plage anticoronavirus. « Notre plan est d’organiser la plage en alignant les parasols avec des distances précises; et ce, pour respecter la distanciation sociale entre les vacanciers. La vie doit recommencer. Nous avons plus d’enthousiasme et nous sommes prêts à accueillir nos visiteurs, avec plus de prudence », indique-t-il.

En attendant, l’heure est aujourd’hui à s’assurer du respect de l’interdiction de l’accès aux plages. Le 17 juin, une équipe du gouvernorat, chargée de faire respecter les mesures et dirigée par le gouverneur, Mohamad Al-Chérif, a effectué une visite surprise à un certain nombre de plages dans le quartier d’Al-Agami, à l’ouest de la ville, dont celles d’Abou-Talat et d’Al-Safa. 250 familles avaient bravé les instructions, et des dizaines d’amendes ont été faites aux locataires et aux gérants de ces plages, « en raison de leur incapacité à prendre des mesures adéquates pour empêcher l’entrée et la présence de citoyens sur les plages », a déclaré le gouverneur.

Outre l’inspection des plages, des responsables du gouvernorat s’assurent quasi quotidiennement de l’application des mesures prises pour freiner la propagation du virus. Des affiches rappelant les instructions préventives sont visibles partout dans la ville, dans les rues, dans les moyens de transport. Dans le célèbre tram d’Alexandrie, pour respecter la distanciation physique, à l’intérieur des rames, des vitres de protection ont été placées dans certains trams autour des sièges. L’expérience sera bientôt généralisée. Déjà la cabine de conducteur est protégée pour qu’il reste isolé des usagers. Sur le sol, des signaux indiquent l’emplacement des usagers pour respecter la distanciation sociale et le tram, comme les autres moyens de transport, sont régulièrement désinfectés. De plus, le port du masque tend à se généraliser à l’intérieur du tramway. « Je prends le tram tous les jours pour aller au travail, les risques peuvent être grands, mais heureusement, des agents sont là pour vérifier que les usagers portent un masque, et ceux qui n’en portent pas sont priés de sortir », dit Nadine, pharmacienne dans une entreprise pharmaceutique située dans le centre-ville d’Alexandrie.

11 hôpitaux d’isolement

Sur le plan sanitaire, Alexandrie se prépare à la reprise avec des mesures sanitaires particulières. Le gouverneur d’Alexandrie a déclaré qu’un certain nombre d’hommes d’affaires avaient offert au gouvernorat 16 respirateurs artificiels, de dizaines de milliers de masques et plusieurs tonnes de chlore. Et dans le cadre de ses visites dans différents gouvernorats, la ministre de la Santé, Hala Zayed, s’est rendue dans plusieurs hôpitaux d’Alexandrie pour s’assurer des services fournis aux personnes atteintes de coronavirus. Selon la ministre, Alexandrie est classée 8e en termes de nombre de cas infectés. « La plupart des cas sont concentrés dans l’est et le centre d’Alexandrie. Ce que se fait ici dans les hôpitaux relevant de l’assurance médicale est une expérience à étudier. Le système de travail est très respectable avec une très grande efficacité », affirme Hala Zayed. De son côté, le gouverneur a ordonné la création d’un comité chargé d’effectuer des visites périodiques aux hôpitaux afin de s’assurer que tout se fait dans les meilleures conditions. Et selon Anani Ismaïl, chef de la Chambre de gestion de la crise du coronavirus à Alexandrie, « la capacité de tous les hôpitaux de la ville sera prochainement multipliée par 3. Cela concerne 11 hôpitaux, dont ceux d’Amériya, d’Abou-Qir, de Sadr Al-Maamoura, d’Al-Gomhouriya, de Borg Al-Arab, de Karmouz et de Gamal Abdel-Nasser. Un réseau relira tous les hôpitaux entre eux, afin que tous les cas de Covid-19 soient traités ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique