Mardi, 28 mai 2024
Dossier > Dossier >

Des masques en tissu pour un usage généralisé

Amira Samir, Lundi, 01 juin 2020

Face à une demande accrue de masques, certains optent pour ceux en tissus fabriqués à la maison ou de manière artisanale, malgré le débat sur leur efficacité.

Toute protection faciale, quelle qu’elle soit, vaut mieux que rien. « Le port de masques en tissu peut contribuer à ralentir la propagation du coronavirus dans les lieux publics où la distanciation sociale est difficile à maintenir, en particulier dans les commerces, les pharmacies et les moyens de transport », a déclaré la ministre égyptienne de la Santé et de la Population, Hala Zayed, avant de préciser les quatre catégories à qui il est interdit de porter ce type de masque : les enfants de moins de deux ans, les personnes ayant des difficultés à respirer, celles inconscientes, ou incapables de retirer le masque sans assistance. La ministre a fait référence aux recommandations du Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC) : « Les revêtements en tissu fabriqués à partir d’articles ménagers ou de matériaux courants à faible coût peuvent être utilisés comme une mesure de santé publique supplémentaire et volontaire ». Le CDC a préconisé aussi que l’utilisation de masques de type médical ou chirurgical de type N95 devait être réservée aux personnels de santé.

En Egypte comme dans le monde entier, les masques en tissu se présentent comme une solution alternative pour pallier la pénurie de masques de protection médicaux. Pourtant, le débat autour de leur efficacité et leur fabrication bat son plein. Généralement, les masques médicaux sont fabriqués en polypropylène, capable de filtrer les particules microscopiques, mais en raison de la complexité de sa fabrication, il est difficile pour les usines non spécialistes d'en produire suffisamment pour répondre à la demande croissante. Ainsi, nombreux sont ceux qui ont recouru aux masques en tissu, Ils sont plus fonctionnels, lavables et réutilisables. Le port du masque protège surtout les autres d’éventuelles projections contaminantes. Le CDC recommande de laver le masque alternatif après chaque utilisation. Il est fortement déconseillé de porter un masque fait maison plus de 30 minutes. Humidifié par la respiration, il devient moins efficace contre la transmission du virus. Avant de les retirer, il est recommandé de se laver les mains puis d’enlever les masques en les attrapant par les lanières. Le CDC conseille de laver ce masque en machine après chaque utilisation à 60 degrés pendant une durée minimale de 30 minutes.

D’ailleurs, ces masques en tissu sont en passe de devenir un accessoire de mode. Les étapes et le matériel nécessaire pour le fabriquer sont partagés en masse sur les réseaux sociaux. Ces masques peuvent être fabriqués de chutes de tissus, ou taillé dans un vieux t-shirt, d’une chemise ou d’un bandana. Tout peut contribuer à limiter la progression du virus à condition que le masque soit bien utilisé et couvre entièrement la bouche et le nez .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique