Jeudi, 18 juillet 2024
Dossier > Dossier >

Pétrole : Les détroits les plus stratégiques

Nada Al-Hagrassy, Mardi, 30 juillet 2019

Le détroit d’Ormuz :

Au coeur des tensions, ce détroit relie le Golfe arabo-persique au Golfe d’Oman. Large de 40 km, il est situé entre l’Iran et le Sultanat d’Oman. Ce détroit doit son nom à l’île iranienne d’Ormuz située au sud-est de la ville de Bandar Abbas. Environ 18 millions de barils de brut transitent quotidiennement par le détroit, soit plus de 30 % du commerce mondial de pétrole.

Le détroit de Malacca :

Il constitue l’une des principales voies de passage entre l’océan Indien et l’océan Pacifique. Large de 390 km et de 850 km de longueur, ce détroit est une voie vitale pour le commerce asiatique. Environ 16 millions de barils de pétrole transitent quotidiennement vers l’est de l’Asie, la Chine, le Japon et la Corée du Sud.

Le Canal de Suez :

Long de 193 km, le Canal de Suez est situé entièrement sur le territoire égyptien. Percé entre 1859 et 1869, le Canal de Suez relie la ville de Port-Saïd, sur la mer Méditerranée, à la ville de Suez sur le Golfe de Suez donnant sur la mer Rouge. Il représente un enjeu stratégique et économique essentiel. Environ 5,5 millions de barils transitent chaque jour par cette voie navigable vers l’Europe et les Etats-Unis.

Bab Al-Mandab :

Littéralement la « porte des lamentations », le détroit de Bab Al-Mandab est le couloir maritime le plus fréquenté au monde. A l’entrée sud de la mer Rouge, le détroit de Bab Al-Mandab, situé entre le Yémen, Djibouti et l’Erythrée, contrôle le passage entre l’océan Indien, le golfe d’Eden et la Méditerranée via le Canal de Suez. Il est large de 25 km et de 30 km de longueur. Environ 5 millions de barils par jour transitent par ce détroit vers l’Europe.

Le détroit du Bosphore :

D’une longueur de 32 km et d’une largeur de 3 km, le détroit du Bosphore relie la mer Noire à la mer Marmara. Son nom signifierait « le passage de la vache ». Il relie ainsi le commerce de et vers l’Europe de l’Est : Russie, Ukraine, Bulgarie, Roumanie et Moldavie. 2,4 millions de barils transitent quotidiennement par le Bosphore.

Le détroit du Danemark ou le détroit du Groenland :

Il relie la mer du Groenland, au nord, à la mer d’Irminger, au sud, cette dernière étant une mer côtière de l’océan Atlantique. Il constitue ainsi un point de liaison important entre les pays scandinaves et le reste des pays européens. 3,2 millions de barils y transitent quotidiennement.

Le détroit de Gibraltar :

Il est situé au sud de l’Espagne, au nord du Maroc, à l’est de l’océan Atlantique, à l’ouest de la mer Méditerranée. C’est le seul passage maritime entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée. Il est large de 14 km et d’une profondeur d’environ 1 000 m. Il doit son nom de Gibraltar au mot arabe « djebel Tareq », qui signifie « montagne de Tareq ».

Le Canal de Panama :

Long d’environ 80 km, le Canal de Panama relie l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, et permet d’éviter de contourner le sous-continent sud-américain. Il s’agit d’un point de transit pour le transport d’hydrocarbures via le canal du même nom et le pipeline Trans-Panama. Environ 387 000 barils par jour transitent par ce canal, notamment vers les Etats-Unis et la Chine en étant les deux principaux utilisateurs.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique