Mercredi, 21 février 2024
Dossier > Dossier >

Les principaux points de l’assurance santé

Ghada Ismaïl, Mardi, 30 juillet 2019

Financement et calendrier de mise en oeuvre, tels sont, en détail, les points essentiels du nouveau système santé.

Trois sources de financement :

1- Contributions des citoyens : Abonnements et cotisations

— Les employés soumis à la loi no 79/1975 des assurances sociales doivent verser une cotisation de 1 % de leur salaire.

— La contribution des travailleurs indépendants et des travailleurs égyptiens expatriés soumis à la loi 108/1976 des assurances sociales représentera 5 % de leur salaire mensuel.

— Les veufs et les bénéficiaires de prestations de retraite en cours devront, eux, payer 2 % de la pension mensuelle.

— Le chef de famille doit verser, en complément de sa cotisation, 3 % de son salaire pour assurer une couverture d’assurance-maladie pour sa femme qui ne travaille pas et 1 % par enfant résidant au foyer.

— 100 L.E. est le prix d’une visite de médecin à domicile. Quant aux médicaments, l’assuré paie 10 % de sa valeur, avec un maximum de 1 000 L.E.

— L’assuré, à l’exception des personnes souffrant de maladies chroniques et de tumeurs, doit assumer 10 % du montant maximum de la valeur de la radiologie.

— L’assuré paie 10 %, au maximum 1 000 L.E., pour les tests médicaux et les analyses non liés à des maladies chroniques.

2 - Trésorerie de l’Etat :

La Trésorerie de l’Etat doit verser le tiers du budget alloué au financement de ce système. Elle doit supporter chaque mois 5 % du salaire minimum déclaré par le gouvernement sur le plan national pour les personnes les plus démunies, représentant 35 % de la population.

3 - Taxes sur le tabac et d’autres genres d’impôts :

— 50 piastres pour chaque paquet de cigarettes vendu sur le marché local. Cette valeur devrait augmenter tous les 5 ans.

— 10 % de la valeur des produits liés au tabac autres que les cigarettes.

— 25 L.E. pour chaque nouveau permis de conduire ou chaque permis renouvelé.

— 50 L.E. pour une licence de voiture d’une capacité inférieure à 1,6 litre.

— 100 L.E. pour chaque licence de voiture d’une capacité entre 1,6 et 2 litres.

— 1 000 L.E. pour le renouvellement de l’autorisation d’ouverture d’un hôpital.

— 20 000 L.E. pour la délivrance d’une licence pour l’ouverture d’une pharmacie.

— 500 000 pour des licences d’entreprises et d’usines pharmaceutiques ou fabriquants d’équipements médicaux.

— 250 000 pour le renouvellement des licences d’entreprises ou d’usines pharmaceutiques.

Mise en place en six phases :

— Phase I (2018-2020) : Port-Saïd, Ismaïliya, Suez, Sud-Sinaï et Nord-Sinaï.

Phase II (2021-2023) : Louqsor, Matrouh, Mer Rouge, Qéna, Assouan.

Phase III (2024-2026) : Alexandrie, Béheira, Damiette, Sohag, Kafr Al-Cheikh.

— Phase IV (2027-2028) : Béni-Soueif, Assiout, Minya, Al-Wadi Al-Guédid et Fayoum.

— Phase V (2029-2030) : Daqahliya, Charqiya, Gharbiya et Ménoufiya.

— Phase VI (2031-2032) : Le Caire, Guiza et Qalioubiya.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique