Samedi, 13 juillet 2024
Dossier > Dossier >

Les huit Constitutions de l’Egypte

Ghada Ismaïl, Mardi, 23 avril 2019

Depuis la promulgation de la première loi fondamentale égyptienne en 1882, l’histoire constitutionnelle de l’Egypte est passée par plusieurs étapes. Explications.

La Constitution de 1882 :

Avec la Révolution de Orabi, la Constitution de 1882, inspirée des principes constitutionnels modernes, est promulguée pour remplacer celle de 1879. Il s’agit du premier document légal promulgué par les représentants du peuple et non pas par le gouverneur. Ce texte a servi pendant longtemps de Constitution avant d’être annulé par l’occupation britannique en 1887.

La Constitution de 1923 :

Promulguée le 19 avril 1923, elle est l’un des grands acquis de la Révolution de 1919. Dix jours après la promulgation de cette Constitution, la loi électorale est votée, le 30 avril 1923. Et le premier parlement dans l’histoire de l’Egypte voit le jour le 15 mars 1924. Suspendue temporairement de 1930 à 1935, elle reste la loi fondamentale du Royaume jusqu’à la Révolution du 23 Juillet 1952.

La Constitution de 1956 :

Au lendemain de la Révolution de 1952 qui a mis fin à la monarchie, la Constitution de 1923 est abrogée. La première déclaration constitutionnelle est ensuite publiée le 10 décembre 1952, instituant un régime présidentiel et parlementaire. En 1953, une commission est chargée d’élaborer une nouvelle Constitution. Celle-ci voit le jour deux ans plus tard, le 16 janvier 1956. Elle est ensuite approuvée par référendum le 23 juin par 99,9 % des voix.

La Constitution de 1958 :

La Constitution de 1956 est vite abolie après l’union entre l’Egypte et la Syrie. Un nouveau texte provisoire, nommé celui de « l’Unité », est adopté en 1958 par référendum avec 99,5 % des voix. En 1962, après l’échec de l’union avec la Syrie, le président Gamal Abdel-Nasser publie une déclaration constitutionnelle amendant la Constitution de 1958. Et en mars 1964, une nouvelle Constitution voit le jour.

La Constitution de 1971 :

Arrivé au pouvoir en 1970, le président Anouar Al-Sadate charge un comité d'experts de rédiger une nouvelle Constitution. En septembre 1971, le nouveau texte, qualifié de « permanent », est soumis à un référendum et approuvé avec 98,9 % des voix. La Constitution de 1971 a été plusieurs fois amendée : une première fois en 1980 par Sadate et deux fois, en 2005 et 2007, par son successeur Hosni Moubarak.

La déclaration constitutionnelle de 2011 :

En mars 2011, après la Révolution du 25 Janvier et la suspension de la Constitution de 1971, une déclaration constitutionnelle de 63 articles est soumise au vote populaire. Résultat : 77,2 % de « oui ». Les articles votés sont rajoutés à la Constitution de 1971 jusqu’à la rédaction d’un nouveau texte.

La Constitution de 2012 :

En décembre 2012, après plusieurs crises sur la formation de la constituante, celle-ci, dominée par les Frères musulmans, rédige un nouveau texte. Cette Constitution est approuvée par référendum avec 63 % des voix.

La Constitution de 2014 :

Après la Révolution de 2013, la Constitution de 2012 est suspendue. Un comité des 50 est chargé par le président par intérim, Adly Mansour, de rédiger un nouveau texte. Actuellement en vigueur, il est approuvé par référendum avec 98 % des voix le 15 janvier 2014 et promulgué le 19 janvier de la même année.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique