Mardi, 20 février 2024
Dossier > Dossier >

Célebration 14 juillet: Égypte-France Encore plus proches

Al-Ahram Hebdo, Mercredi, 13 juillet 2016

Cap sur Port-Saïd et Ismaïliya, en vue de franchir le Canal de Suez. On découvre, au milieu des constructions récentes, de jolis immeubles décrépis, aux balcons en bois ouvragés et les villas élégantes où logeaient les employés de la Compagnie universelle du Canal maritime de Suez, avant sa nationalisation. Certaines demeures sont toujours en usage, abritant les nouveaux employés du canal ou servant de locaux administratifs.

14 juillet

Les inscriptions datant d’une autre époque, les rambardes sculptées, les arcades, les reliquats d’affiches arrachées … tant de vestiges conspirent à rendre les lieux symboliques. Ils nous permettent de brasser les époques, les personnages et les langues, en avançant plein de références savantes en souvenirs et en réminiscences du passé. On a l’impression de toujours pouvoir sentir l’odeur de la cuisine de tous ces vieux couples probables qui ont dû préparer là des plats très différents : français, grecs, italiens, égyptiens, levantins ou autres, à base des mêmes ingrédients propres à la Méditerranée : huile d’olive, ail, poissons et crustacés, fruits et légumes frais, fromages, graines, etc.

L’architecture de ces deux villes, du moins ce qui en reste, est l'une des plus caractéristiques de la culture méditerranéenne. Les commerces, traditions, costumes, religion sont un vrai exemple de croisement identitaire. Cela, même si la situation était de temps en temps tendue, en raison des contradictions ou des conflits d’intérêts. Mais quand même, l’interaction des gens qui ont vécu ensemble ou côte à côte, l’apport humain, priment le plus souvent. Les propriétés du canal construites dans le style colonial français des années 1860-1899 que l’on retrouve également à Vichy (France), en témoignent, tout comme celles de Port-Fouad créées en 1920 sur le modèle de Dourges.

Dans ce contexte, nous nous remémorons les ouvrages de Taha Hussein, L’Avenir de la culture en Egypte, de Tawfiq Al- Hakim, Le Retour de la conscience, de Gamal Hémdane, Nous et nos quatre dimensions, de Rifaa Al-Tahtawi, Takhlis Al-Ibriz, mettant l’accent sur l’influence de la Méditerranée sur la mentalité et la géographie égyptiennes. Hussein souligne en effet : « Il n’existe pas de différence de mentalité ou de culture entre les peuples qui ont vécu autour de la mer des Roum (ancienne appellation arabe de la Méditerranée) et en ont été influencés. (…) Ce sont les circonstances politiques et économiques qui avantagent un peuple et désavantagent un autre ». L’histoire de Port-Saïd et d’Ismaïliya et celle des migrations en disent long sur ce point. Créées par le chantier de creusement du Canal de Suez (1859-1869), les deux villes apparaissent dès le départ comme indissociables du sort de cet isthme.

Deux siècles après son inauguration sous le khédive Ismaïl, il refait la une des journaux, en août 2015, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle voie du Canal de Suez. Le président François Hollande, hôte d’honneur de la cérémonie, ne manque pas de confirmer l’emballement des rapports égypto-français. La mer et l’architecture coloniale fascinent. Les trois chasseurs Rafale, achetés par l’Egypte à Dassault, survolent la tribune officielle. Et plus tard, d’autres contrats d’armement seront conclus dont celui de deux navires Mistral, rachetés après l’annulation du contrat avec la Russie. (Le premier a accosté à Alexandrie, son port d’attache, le mois dernier, et la livraison du second est prévue en septembre prochain).

Le projet d’extension du canal doit marquer le prélude au développement de la zone économique attenante à la voie navigable. Le gouvernement égyptien aspire à transformer la région en véritable hub économique, industriel et commercial de 460 km2. Des affaires juteuses se profilent à l’horizon, espère-t-on. Bien plus de navires mettront alors le cap sur Port-Saïd pour franchir le canal, soulignant ainsi qu’ici tout se joue de part et d’autre de la mer.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique