Samedi, 25 mai 2024
Dossier > Dossier >

Sur le terrain, une chasse aux djihadistes sur plusieurs fronts

Agences, Mardi, 21 juin 2016

Le président américain, Barack Obama, a estimé que le groupe Etat Islamique (EI) « n’a pas été en mesure de mener une offensive majeure couronnée de succès en Iraq ou en Syrie depuis un an ». Selon lui, l’EI est désormais « sur la défensive grâce aux efforts internationaux », et peine à recruter des combattants étrangers.

Sur le terrain, une chasse aux djihadistes sur plusieurs fronts
Daech perd du terrain à Fallouja, en Iraq. (Photo : Reuters)

Le président américain s’exprimait à l’issue d’une réunion de son Conseil de sécurité nationale sur la lutte engagée contre les djihadistes tenue mercredi 15 juin. Sur le terrain en effet, l’EI fait face à plusieurs fronts. Le 12 mai dernier, a été lancée en Libye une offensive des troupes du gouvernement d’union nationale, basé à Tripoli. Des groupes armés, soutenant le gouvernement de Tripoli, ont rapidement reconquis les ports et installations pétrolières pris par l’Etat islamique et sont sur le point de chasser les djihadistes de leur fief de Syrte après un mois de combats. Les djihadistes seraient désormais encerclés dans un secteur de 5 kilomètres carrés mais sans être moins dangereux. Les combattants de l’EI ont lancé plusieurs contre-offensives pour desserrer l’étau, et en une semaine, ils ont perpétré sept attentats suicide contre les troupes gouvernementales dans le secteur de Syrte.

En Iraq, les forces de sécurité ont poursuivi les combats pour chasser les militants du groupe de l’Etat islamique de leur bastion dans la ville de Fallouja à quelque 50 km à l’ouest de la capitale iraqienne, Bagdad. Les troupes de l’armée iraqienne ont eu de violents affrontements avec des dizaines de militants EI dans certaines zones dans la partie nord de la ville, et ont réussi à reprendre certaines parties de Dhubbat et Jamhoriyah, tandis que les combats sont toujours en cours dans d’autres zones du nord. Les troupes ont réussi à reprendre les locaux du gouvernement local et hisser le drapeau iraqien sur son bâtiment principal dans la partie centrale de Fallouja. Alors que dans la province d’Al-Anbar, les forces de sécurité, appuyées par les avions de la coalition menée par les Etats-Unis, ont mené une opération contre les positions de l’EI dans les domaines d’Albu Risha et Tway dans le nord de Ramadi, à quelque 110 km à l’ouest de Bagdad. Samedi, les forces iraqiennes ont gagné du terrain en direction de Qayara, ville qui pourrait devenir le point d’appui de la reconquête de Mossoul, métropole du nord tenue par Daech.

Parallèlement, les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde dominée par les milices kurdes YPG, ont lancé une offensive pour reprendre la ville de Minbej, dans le nord de la Syrie, avec l’appui de la coalition internationale qui a mené 18 bombardements près de la ville en 24 heures. C’est le principal axe d’approvisionnement de Raqa depuis le monde extérieur. La ville est stratégiquement située sur une ville frontière avec la Turquie tenue par l’EI, et Raqa, la capitale autoproclamée des djihadistes en Syrie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique