Mercredi, 22 mai 2024
Egypte > Santé >

Baisse du nombre de médecins en Egypte de 3,3%, selon l'agence des statistiques

Farah Alazzouni , Samedi, 06 avril 2024

Les médecins égyptiens souffrent de l'insuffisance des salaires, l'absence d'une loi équitable sur la responsabilité médicale, et les mauvaises conditions de travail, selon le syndicat.

s
Des médecins égyptiens examinent la radiographie d’un patient dans un hôpital, au Caire. Photo : AFP

Le nombre total de médecins en Egypte s’élevait en 2022 à 97 400, contre 100 700 en 2021, soit une baisse de 3,3 %, selon un communiqué de l'Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS) publié le 6 avril.

Le nombre total de dentistes a également diminué (31 100 dentistes en 2022, contre 32 800 en 2021, soit une baisse de 5%).

Par contre, l’Egypte comptait 208 300 infirmiers en 2022 contre 192 100 en 2021, soit une augmentation de 8,4%.

L'Egypte souffre depuis quelques années de l'émigration des médecins qui sont à la recherche de meilleures conditions de travail. Des efforts sont déployés pour arrêter cet exode.

En 2022, 4 261 médecins au total ont démissionné du secteur public, soit 12 médecins par jour, selon un rapport du Syndicat égyptien des médecins publié le 31 décembre 2022.

« C'est le plus grand nombre de démissions en 7 ans », affirme Ahmed Ali, membre du Conseil du Syndicat des médecins et rapporteur de la commission juridique.

Il explique cet « exode » par l'insuffisance des salaires, l'absence d'une loi équitable sur la responsabilité médicale, les mauvaises conditions de travail et la difficulté pour les établissements médicaux privés de se procurer un permis d’exercice du métier.

Selon les données du syndicat, plus de 11 500 médecins ont quitté leurs postes publiques depuis 2016. 

Dans un entretien avec le site CNN Arabe, Khaled Amin, membre du conseil d'administration du syndicat des médecins, affirme qu'un grand nombre de médecins égyptiens part pour les pays du Golfe, l’Europe et les Etats-Unis pour y améliorer leurs revenus. Le ministre égyptien de la Santé, Khaled Abdel Ghaffar, a formé un comité en mars 2023 pour améliorer les conditions de travail des médecins.

La question de l’émigration des médecins a été abordée lors des réunions du comité de la Santé du Dialogue national pour essayer de mettre fin au phénomène. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique