Samedi, 25 mai 2024
Egypte > Société >

L’ONU choisit l'Egypte comme pays modèle dans la lutte contre la toxicomanie

Névine Lameï, Samedi, 16 mars 2024

Le Fonds égyptien de la lutte contre la drogue et la toxicomanie tient à former de jeunes volontaires, qui comptent à présent 33 800 volontaires, au niveau de tous les gouvernorats d’Egypte, pour participer aux campagnes de sensibilisation.

toxicomanie
Ghada Waly lors de la 67ème session des réunions du Comité international de contrôle des drogues organisées à Vienne.

L'Organisation des Nations-Unies a choisi l'Egypte, parmi six pays du monde, comme pays modèle dans la lutte et la prévention contre la toxicomanie, lors de la 67ème session des réunions de la commission des stupéfiants organisée à Vienne, selon un communiqué publié samedi 16 mars sur la page Facebook du Conseil des ministres.

Selon les Nations-Unies, l’expérience du Fonds égyptien de la lutte contre la drogue et la toxicomanie est pionnière en son genre.

Les cinq autres pays choisis par l’ONU pour présenter leurs expériences en matière de lutte contre la toxicomanie sont le Mexique, le Brésil, l'Italie, Singapour et Chypre.

Le choix de l'Egypte comme pays modèle revient notamment aux campagnes et programmes lancés par Fonds égyptien de la lutte contre la drogue et la toxicomanie présidé par la ministre de la Solidarité sociale, Nevin El-Kabbaj.

La ministre a exposé les programmes de prévention précoce contre l'abus de drogue appliqués par le fonds égyptien, en présence de représentants de 105 pays participant aux réunions de Vienne qui se déroulent jusqu’au 22 mars 2024.

« Le fonds vise à sensibiliser les étudiants des universités aux moyens de prévenir la toxicomanie, ainsi qu’à leur fournir les renseignements nécessaires à travers la hotline 16023. Ce service de renseignements est soutenu par des spécialistes auprès du fonds », a expliqué El-Kabbaj.

Le fonds s'occupe également de la formation de jeunes volontaires, qui comptent à présent 33 800 volontaires, pour aider dans les programmes de sensibilisation.

Selon le Rapport mondial sur les drogues 2023 publié en juin dernier par l'Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), l’offre toujours record de drogues illicites et des réseaux de trafiquants de plus en plus agiles aggravent les crises mondiales et posent des défis aux services de santé et aux services de l’ordre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique