Dimanche, 14 juillet 2024
Egypte > Société >

Pour la première fois en Egypte, une femme copte est « Mesaharaty » !

Ghada Ismaïl, Mercredi, 13 mars 2024

Une femme copte fait « Mesaharaty » pour faire revivre l’atmosphère du mois du Ramadan, une pratique traditionnelle réservée jusque-là aux hommes musulmans.

s
Katie Zarif est la première chrétienne égyptienne à travailler comme Mesaharaty. Photo : Instagram

Katie Zarif, la première femme copte qui travaille comme Mesaharaty en Egypte.

Le « Mesaharaty » est une pratique exercée par un homme musulman chaque année pendant le mois de Ramadan seulement. Il porte Al-Galabiya (une robe), et tient un tambour.  Et il réveille les gens avant l’aube pour manger le repas de Suhour.  Il tape sur son tambour et appel les gens à se reveiller en criant « Ô toi qui dort, lève-toi et rend gloire à Dieu » dans chaque bâtiment de chaque rue. Et il fait une atmosphère de joie dans toutes les rues.  

« L’idée de faire "Mesaharaty" est née d’un désir de partager la joie du Ramadan avec mes amis musulmans d’une manière différente et innovante qui apporte une atmosphère de joie et de bonheur », a exprimé Katie dans un appel téléphonique diffusé lors d’un programme télévisé « Hadret Al- Mowaten » sur la chaine Al-Hadath El-Youm.

« Mes amis m’ont encouragé à réaliser cette idée, parce que nous, chrétiens et musulmans, manquons tous de cette tradition du « Mesaharaty » et nous l’attendions au Ramadan », a dit Zarif.

Elle a ajouté qu’elle a commencé à travailler comme « Mesaharaty » pour la première fois, il y a trois ans, notant qu’elle a commencé à apprendre le métier de « Mesaharaty », où elle a appris le ton du son et aussi l’habillage de la profession. « J’ai emprunté la robe et le tambour avant de me promener dans les rues pour réveiller mes amis et mes voisins au temps du Suhour », explique-t-elle.

Chaque Ramadan participe à une activité liée au Ramadan. L’année dernière, elle a préparé une table de Suhour, et cette année, elle distribue des jus et des dattes à « l’iftar », en plus, les vendredis seront pour les agents de nettoyage, en leur fournissant des repas chauds.

L’iftar est un repas où les musulmans mangent au Ramadan après un certain nombre d’heures de jeûne.

Suhour est un repas que les musulmans mangent pendant le Ramadan avant le début du jeûne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique