Lundi, 22 avril 2024
Egypte > Société >

L’Arabie Saoudite n’a pas interdit les exportations égyptiennes de fraises

Farah Alazzouni , Dimanche, 28 janvier 2024

La quarantaine agricole égyptienne avait reçu une lettre officielle de son homologue saoudienne soulignant les conditions et les procédures requises pour l'entrée des produits agricoles en Arabie Saoudite .

s
Un agriculteur tient une boîte de fraises égyptiennes. Photo : Al-Ahram

« La décision de l’Arabie saoudite d’arrêter l’importation des fraises ne concerne pas exclusivement l’Egypte, mais c’est une décision procédurale et réglementaire interne liée au Royaume », a déclaré le superviseur de la quarantaine agricole égyptienne, Saad Moussa, dans un communiqué publié dimanche 28 janvier sur la page officielle du Conseil des ministres.

« Les fraises égyptiennes n’ont pas été interdites. C’est une décision qui vise à réguler le marché intérieur du Royaume », a-t-il ajouté.

La quarantaine agricole égyptienne avait reçu une lettre officielle de son homologue saoudienne soulignant les conditions et les procédures requises pour l'entrée des produits agricoles dans le Royaume.

A compter du 24 janvier 2024, les exportateurs de fraises doivent désormais obtenir un permis d'exportation valable pour que les marchandises entrent sur le marché saoudien.

Selon le communiqué, de nouveaux permis d’exportation seront délivrés à compter du jeudi 1er février.

Le volume des exportations égyptiennes de fraises fraîches s’élève à 67 000 tonnes par an, d’une valeur de 122 millions de dollars, selon le rapport mensuel du Conseil d’exportation des produits agricoles.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique