Dimanche, 19 mai 2024
Egypte > Société >

3 jours de congé en Egypte à l'occasion de la Révolution du 25 Janvier 2011 et de la Journée d'hommage à la police

Névine Lameï, Samedi, 20 janvier 2024

Les travailleurs des ministères, des départements gouvernementaux, des organismes publics, des unités administratives locales et des entreprises du secteur public et privé en Egypte bénéficieront d’un jour férié payé, le 25 janvier, suivi du weekend.

Police
Des policiers égyptiens montent la garde au Caire, en Egypte, le 28 avril 2017. Photo : Reuters

Les Egyptiens bénéficieront de trois jours de congé à partir du jeudi 25 janvier 2024. Ce jour férié, suivi de deux autres, sera payé pour les travailleurs des ministères, des départements gouvernementaux, des organismes publics, des unités administratives locales et des entreprises du secteur public et privé en Egypte. Et ce, à l'occasion de la fête de la Révolution du 25 janvier et la Journée d'hommage de la Police égyptienne, a annoncé le premier ministre, Mostafa Madbouly, sur la page officielle du Conseil des ministres.

Avec cette décision, les employés recevront leurs congés officiels vendredi et samedi, avec 3 jours de congé continu, en plus du jeudi 25 janvier, de sorte que les jours de vacances seront les 26 et 27 du mois de janvier 2024.

La Révolution du 25 Janvier a abouti à la démission de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak et à une libéralisation du régime.

La révolution a commencé par des manifestations le 25 janvier 2011 à la place Tahrir, au centre-ville cairote et dans plusieurs places publiques en Egypte. Elle s'est déclenchée en réponse à des réclamations publiques contre le chômage, le manque de logements, l’augmentation des prix, le manque de liberté d'expression, l’héritage du pouvoir … des causes qui ont conduit au soulèvement massif de la population. Le mouvement de protestation populaire a abouti, le 11 février 2011, au transfert du pouvoir à l'armée égyptienne, tandis que le président Moubarak s’est retiré dans sa résidence de Charm Al-Cheikh.

La date du 25 janvier n’avait pas été choisie au hasard, c’est la Journée de la police. Le 25 janvier 1952, les policiers d’Ismaïliya refusèrent de remettre leurs armes aux forces britanniques. Leur résistance devient aussitôt un symbole du soulèvement pour la jeune nation égyptienne en quête d’indépendance. Cela aboutira à la Révolution du 23 juillet 1952 qui, justement, a mis l’armée égyptienne au pouvoir.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique