Dimanche, 16 juin 2024
Egypte > Société >

La guerre à Gaza et la dévaluation de la livre égyptienne ont la part de lion dans les recherches des égyptiens sur google en 2023

Maha Salem , Jeudi, 28 décembre 2023

La guerre à Gaza et la dévaluation de la livre égyptienne sont les thèmes les plus cherchés par les égyptiens sur Google en 2023.

s
La guerre à Gaza est le thème le plus cherché par les Egyptiens sur Google en 2023. Photo : AFP

Google a publié un rapport sur les sujets les plus recherchés par les Égyptiens pendant l’année 2023. Bien que la guerre de Gaza ait été déclenchée presque depuis trois mois mais elle a pu attirer l’attention des Égyptiens.

La guerre à Gaza a occupé la première position des thèmes les plus recherchés des Égyptiens sur le Google. Pour les Égyptiens, Jérusalem est souvent considérée comme une ville sacrée. La mosquée al Aqsa, troisième lieu saint pour les musulmans et la basilique de la Résurrection (l’église du Saint Sépulcre) se trouve dans cette ville ce qui justifie son caractère sacré. Un lien secret attache les Égyptiens à la Palestine. L’Egypte a mené trois guerres contre Israël : en 1948, 1976 et 1973 pour défendre les palestiniens. La libération de Jérusalem de l’occupation israélienne est un rêve souhaité pour une majorité des Égyptiens.

Par ailleurs, au regard de la crise économique qui secoue le quotidien des Égyptiens, la dévaluation de la livre égyptienne vient en deuxième place. Après avoir de nouveau modifié le prix de la livre égyptienne en janvier 2023, il a été décidé de réduire la livre de 24,7 livres pour un dollar à 32 livres pour un dollar, soit une baisse de 30 %.

Le séisme en Egypte est arrivé en troisième position dans les recherches des Égyptiens, l'Egypte a connu plusieurs tremblements de terre en 2023. Le premier séisme a été ressenti le 25 janvier, avec une magnitude de 5,8 sur l'échelle de Richter. Le mois de février, le pays a connu 3 tremblements de terre puis un autre séisme en septembre d'une magnitude de 5,4 sur l'échelle de Richter.

Le séisme en Turquie arrive en quatrième position, un puissant tremblement de terre qui a frappé le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne, ainsi qu'une grande partie du Nord et de l'ouest de la Syrie, le 6 février. Ce tremblement a été dévastateur d’une magnitude de 7,7, suivi de plusieurs répliques a causé de graves dommages aux infrastructures et fait des milliers de morts et de blessés.

Le séisme au Maroc est arrivé en cinquième position dans les préoccupations, lorsqu'il a frappé la province d'Al Haouz, près de la ville de Marrakech, le 8 septembre. La force du séisme a atteint 7 degrés sur l'échelle de Richter. Il a causé la mort de 2 946 personnes et fait 5 674 blessés. Il a également été considéré par l'Institut National de Géophysique comme le séisme le plus violent ayant frappé le Royaume du Maroc depuis près d'un siècle.

La crise soudanaise déclenchée depuis le 15 avril 2023 vient à la sixième position. La réélection de Recep Tayyip Erdogan en mai arrive en septième position. La mort du touriste russe à Hurgada en mer Rouge dévoré par un requin vient en huitième position. L’ouragan Daniel en Libye en neuvième position et enfin le grand accident routier dans le gouvernorat de Beheira qui a fait 35 morts et 58 blessées en dixième position.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique