Mercredi, 24 avril 2024
Egypte > Société >

L'Egypte lance une seconde phase de la Nouvelle Capitale administrative en 2024 : PDG de la Société égyptienne

Sabah Sabet , Jeudi, 14 décembre 2023

Alors que le gouvernement se prépare à introduire la Société égyptienne de la Capitale administrative pour le développement urbain en bourse, le lancement d'une seconde phase de la Nouvelle Capitale est prévue au deuxième trimestre 2024.

s
Une nouvelle phase de la CNA est prévue en 2024 Photo : Al-Ahram

Khaled Abbas, PDG de la Société égyptienne de la capitale administrative pour le développement urbain (CNC), a révélé lors d'un entretien avec CNN économique, que la mise en œuvre de la deuxième phase de la nouvelle capitale administrative est prévue pour le deuxième trimestre de l'année prochaine, ou au plus tard au troisième trimestre.

Il a également annoncé que le nom du cabinet de conseil chargé de cette phase sera révélé avant la fin de cette année.

« Le coût d'investissement pour cette deuxième phase est estimé à 300 milliards de livres égyptiennes, mais ce montant pourrait augmenter avec les variations des coûts », a précisé Abbas.

Ce projet ambitieux, lancé en 2015, occupe une superficie de 730 km2. Son objectif est de créer une ville à la fois inclusive, intelligente et durable, symbolisant la modernité et la force de l'État égyptien.

Huit ans après son inauguration à la Conférence économique de Charm Al-Cheikh, plus de 100 institutions gouvernementales, y compris 30 ministères et leurs organes affiliés, ont été transférés à la Nouvelle Capitale Administrative (NCA) pour y poursuivre leurs activités.

Actuellement, environ 40 000 employés et ouvriers y travaillent. Située à 60 km du Caire, cette ville intègre 25 quartiers résidentiels, soit environ 1,1 million de logements et 40 000 chambres d'hôtel, en plus d'un parlement, d'un palais présidentiel et d'un aéroport international.

Selon l'organisme général de l'information, la capitale devrait accueillir 6,5 millions d'habitants à l'achèvement de son expansion, générant ainsi près de deux millions d'opportunités d'emploi.

Le coût de la première phase est estimé à 45 milliards de dollars. Par ailleurs, Abbas a révélé que la société sera introduite en bourse, à la Bourse égyptienne au deuxième trimestre 2024.

Un conseiller financier pour cette opération sera désigné au premier trimestre de l'année prochaine. Abbas communique actuellement avec l'Autorité du contrôle financier pour préparer le dossier de l'offre.

« Nous envisageons une introduction en bourse d'au moins 5 % des actions de la société, représentant une valeur d'au moins 150 milliards de livres égyptiennes », a ajouté Abbas, en mentionnant que les bénéfices avant impôts de la société, pour les neuf premiers mois, devraient atteindre environ 23 milliards de livres égyptiennes d'ici la fin de l'année.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique