Samedi, 20 juillet 2024
Egypte > Politique >

Remaniement: qui sont les nouveaux ministres du gouvernement de Madbouly ?

Ahraminfo , Mercredi, 03 juillet 2024

Le nouveau gouvernement de Mostafa Madbouly comprend 23 nouveaux ministres. Ahraminfo vous présente leurs parcours.

s

Abdel-Meguid Saqr ministre de la Défense

Le général Abdel-Meguid Saqr a été promu au grade de général d’armée 3 juillet et nommé ministre de la Défense en succession au général Mohamed Zaki

Agé de 69 ans, Saqr occupait le poste de gouverneur de Suez depuis septembre 2018.

Il a occupé plusieurs postes importants au cours de sa carrière militaire, dont l’adjoint du ministre de la Défense, et le chef de la police militaire.

Au cours de sa carrière, Saqr a remporté un certain nombre de médailles, en particulier la Médaille du service militaire de première classe et celle du service long et du bon exemple.

 Saqr a obtenu une maîtrise en sciences militaires de l’Académie militaire Nasser, et une licence en sciences militaires du Collège militaire.

 

Badr Abdelatty, ministre des Affaires étrangères

Badr Abdelatty, qui succède à Sameh Shoukry en tant que ministre des Affaires étrangères égyptien, était l’actuel ambassadeur d'Egypte à Bruxelles depuis 2022. De 2015 à 2019, il avait également été ambassadeur d’Egypte en Allemagne.

Il a en outre occupé les postes de sous-secrétaire d'Etat adjoint, porte-parole officiel du ministère des Affaires étrangères, et directeur du département de diplomatie publique.

Il a également occupé la fonction de sous-secrétaire d'Etat adjoint chargé de l'Union européenne et des Affaires de l'Europe occidentale, coordonnateur national de l'Union pour la Méditerranée entre 2012 et 2013.

Abdelatty est titulaire d’un master et d’un doctorat, - décroché en 1987, en relations internationales à la Faculté d'Economie et de Sciences Politiques de l'Université du Caire en Egypte. 

 

Ahmed Kouchouk, ministre des Finances

Ahmed Kouchouk remplace Mohamed Maait, en poste depuis 2018, en tant que ministre des Finances.

Kouchouk était le vice-ministre des Finances et était en charge des politiques financières depuis mars 2016 et un expert auprès de la Banque mondiale depuis juin 2013.

Il était le principal négociateur égyptien avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale lors des dernières années.

De mai 2011 à 2013, il a été vice-ministre adjoint des Finances pour le Partenariat de Deauville, un partenariat établi par le G8 en 2011 pour aider les pays arabes.

Kouchouk a obtenu une licence en économie de l'Université américaine du Caire en 1998, et en 2002, il a obtenu une maîtrise en économie de l'Université du Yorkshire au Royaume-Uni.

Il a également obtenu une maîtrise en 2010 de la John F. Kennedy School of Government de l'Université Harvard.

 

Karim Khaled Badawi, ministre du Pétrole et des Ressources minérales

Diplômé de la faculté d’ingénierie de l’Université américaine au Caire en 1995, Karim Badawi succède à Tarek El-Molla qui avait occupé le poste de ministre du Pétrole et Ressources minérales depuis 2018.

Né en 1970, Il a commencé sa carrière dans l’entreprise américaine Schlumberger pour les services pétroliers en 1996 et a occupé plusieurs postes dans cette entreprise.

Parmi ces postes, il a également été directeur des technologies de l'information pour Schlumberger Russie de 2010 à 2011, puis directeur des technologies de l'information pour la branche Russie/Asie centrale. Deux ans après, il a été nommé vice-président des services partagés en Russie et en Asie centrale, puis vice-président des services de tests en Russie et en Asie centrale, avant de devenir directeur général.

En 2018, il est désigné responsable pour l'Egypte et la Méditerranée orientale, puis directeur de la performance numérique de l'organisation. A l’heure actuelle, Badawi est président régional de Schlumberger International en Egypte, Méditerranée orientale et Afrique de Nord.

 

Usama Alazhary, ministre des Waqfs (bien religieux)

Conseiller du Président de la République pour les Affaires religieuses, Usama Alazhary fait également partie de la Commission des Affaires Religieuses et des Waqfs au Parlement. Il remplace Mokhtar Gomaa qui était ministre des Waqfs depuis 2013.

Maître de sciences de Hadith (paroles du prophète) et de doctrine à Al-Azhar, Alazhary, a obtenu un baccalauréat de la Faculté des principes fondamentaux de la religion et de la vocation islamique de l'Université Al-Azhar en 1999 ainsi qu’un diplôme de spécialisation (Master) en Hadith et ses sciences du Collège des Fondements de la Religion et de Daawa Islamique.

Il est connu pour avoir composé une dizaine d’œuvres portant sur la religion et la philosophie.

 

Sherif El-Sherbiny, ministre du Logement

Sherif El-Sherbiny est succède à Assem Al-Gazzar en tant que ministre de logement.

Diplômé en 2004 de la faculté d’ingénierie, Sherbiny a travaillé comme vice-président de l'Autorité municipale du nouveau Caire pour les routes et le développement, puis vice-président de l'Autorité des routes et de l'électricité.

Il était chef adjoint de l'autorité municipale de la ville Badr en 2015, deux ans après, il est devenu président de l'Autorité de développement de la ville de Shorouk en 2017. Puis, il a assumé  la présidence de l'Autorité de développement de la ville du 6 octobre dans le gouvernorat de Gizeh depuis 2019 jusqu'à 2021.

En 2021, Sherbiny a était  désigné chef de l'Autorité de développement de la Nouvelle Capitale administrative.

Sherif Farouk, ministère de l'Approvisionnement

Le chef de l'organisme général de la Poste, Sherif Farouk a été nommé à la tête du ministère de l'Approvisionnement, succédant à Ali Al-Moselhi.

Sherif Farouk a travaillé depuis plus de 30 ans dans la restructuration de banques et d'institutions financières, le développement commercial, les services bancaires, la gestion de réseaux d'agences financières, la gestion du risque de crédit, l'industrie des cartes de paiement et des entreprises et la gestion des entreprises. Sherif Farouk a dirigé plusieurs banques publiques et privées de 2006 à 2017.

Diplômé de la faculté de commerce de l'Université Ain Shams en 1987, Sherif Farouk a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l'Académie arabe des sciences bancaires et financières, spécialisée dans le secteur bancaire, en 2009, puis un doctorat en Administration des affaires de l’Université Ain Shams.

 

Maya Morsy, ministre de la Solidarité sociale 

Maya Morsy succède à Nevine El-Kabbaj en tant que ministre de la Solidarité sociale.

Elue Présidente du Conseil National pour les Femmes d’Egypte le 1er février 2016, elle est la troisième et la plus jeune femme à occuper cette fonction depuis sa création en 2000.

Elle a reçu le prix « La femme de la décennie dans la vie publique et l’autonomisation » lors du Forum économique des femmes organisé en Inde en 2018, le prix national de l’une des 100 femmes les plus influentes d’Egypte en 2016, et le prix Women Pioneer des Emirats arabes unis en 2019.

Entre 2013 et 2016, elle a été Conseillère régionale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le genre.

Elle a également dirigé le bureau de l’Egypte au Fonds des Nations Unies pour la femme de 2011 à 2013.

Morsy a plus de 24 ans d’expérience au sein d’organisations nationales, régionales et internationales, grâce à son travail au sein du Conseil national pour les femmes, des agences des Nations Unies, de l’USAID, du milieu universitaire et du secteur privé. 

Morsy a poursuivi son doctorat en politique publique de l'Institut d'études et de recherches arabes de la Ligue arabe.

Elle a poursuivi ses deux masters à la City University de Seattle, aux Etats-Unis, et en administration publique (1997) puis en administration des affaires (1998), après avoir étudié les sciences politiques à l’Université américaine du Caire (1995).

 

Ahmed Hanno, ministre de la Culture

Ahmed Fouad Hanno, qui remplace Nevin Al-Kilani, a été diplômé en 1992 de la faculté des Beaux-Arts de l’université de Helwan. Il est doctorant en philosophie de l’art et spécialisé en dessins animés et en communication visuelle, après avoir effectué un échange universitaire en Allemagne grâce à une bourse d’Etat.

En 2019, il a été nommé doyen de la faculté des Beaux-Arts à l’université de Helwan, puis doyen de la faculté des arts et du design à l’Université de Galala, avant d’assumer la vice-présidence de l’université. 

 

Sherif Fathy, ministre du Tourisme et des Antiquités 

Sherif Fathy remplace Ahmed Issa en tant que ministre du Tourisme et des Antiquités.

Il avait déjà occupé la fonction ministérielle, à l’Aviation civile entre 2016 et 2018.

Il avait auparavant été directeur régional aux Royal Dutch Airlines KLM, puis PDG de la compagnie d’Egyptair, et directeur régional de l’Association internationale du transport aérien (IATA).

 

Mohamed Abdel-Latif, ministre de l'Education et de l’Enseignement technique

Ex-PDG du groupe d’écoles NIS et spécialiste de l’enseignement numérique, Abdel-Latif a à son actif de nombreuses recherches dans le domaine de l’enseignement.

Né en 1972, il a obtenu un degré de master dans le développement de l'éducation de l'Université de Lawrence aux Etats Unis en 2012 puis le doctorat de l'Université de Cadiff City en Angleterre en 2014. 

Il est le petit-fils du maréchal Ahmed Ismail, grand vétéran de la guerre d'Octobre 1973.

 

Manal Awad, ministre du Développement local

Première femme à occuper le poste de ministre du Développement local, Manal Awad Mikhail succède à Hisham Amna.

Diplômée de l’Université de Benha en 1989 avec une licence en médecine vétérinaire, Mikhail a ensuite obtenu une maîtrise en 1995 et un doctorat de l’université d’Alexandrie en 1999.

Ancienne sous-secrétaire de l'Institut de recherche sur les sérums et vaccins vétérinaires dépendant du ministère de l'Agriculture entre 2013 et 2015, elle a été nommée en 2015 gouverneur-adjoint de Giza pour les services communautaires et les affaires de développement environnemental.

En 2018 elle a été nommée gouverneure de Damiette, deuxième femme à occuper un poste de gouverneur en Egypte.

 

Sameh Elhefny, ministre de l'Aviation civile

Ancien pilote, Elhefny a occupé plusieurs postes importants dans l’aviation civile. Il a été le président de la société holding de l’Académie égyptienne des sciences de l’aviation. De mars 2014 à août 2015 il était le président de la compagnie Holding d’Egyptair. En 2018, il est devenu président de l’Autorité égyptienne de l’aviation en 2018.

Elhefny est le représentant permanent de l'Egypte et membre du conseil d'administration de l'organisation de l'aviation civile internationale (OACI) en 2022.

 

Mahmoud Esmat, ministre de l'Electricité 

Mahmoud Esmat a repris le portefeuille du ministère de l'Electricité à la suite de Mohamed Shaker. Depuis août 2022, Mahmoud Esmat était ministre du Secteur des entreprises publiques.

Né en 1954, il a été diplômé de la faculté d’ingénierie de l'Université du Caire, et a obtenu un doctorat en ingénierie de l'Université Dehaus au Canada.

Il a commencé sa carrière en tant que professeur à la Faculté d'ingénierie de l’Université du Caire, puis a travaillé comme ingénieur à l'Autorité du canal de Suez et à la Société de construction navale d'Ismaïlia et de Port-Saïd.

Esmat a occupé le poste de président du conseil d'administration de la société aéroportuaire du Caire de 2013 à 2014, et de président de la société holding des aéroports et de la navigation aérienne de 2014 à 2016.

L'aéroport du Caire a connu un grand développements sous sa présidence, notamment grâce à la construction d'un second terminal d'une capacité de 7 millions de passagers, ainsi que le développement et l'augmentation de la capacité de l'aéroport de Borg El Arab, de l'aéroport d'Hurghada et de Charm el-Cheikh. 

Il est président de la société Cairo Glass Manufacturing depuis 2016.

 

Hassan El Khatib, ministre de l’Investissement et du Commerce extérieur

Hassan El Khatib remplace Ahmed Samir qui occupait le poste du ministre du Commerce et de l'Industrie.

Il est actuellement membre du Conseil d’administration de la Banque Centrale d’Egypte. Il avait été membre non- exécutif au Conseil d’administration du Fonds souverain d’Egypte entre 2019 et 2023, et également directeur exécutif de l’investissement direct à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) de 2014 à 2023.

Le ministère de l’Investissement est reformé après avoir été dissous lors du gouvernement précédent, et le commerce extérieur lui a été annexé.  

 

Adnan Fanjari, ministre de la Justice

Ancien président de la cour d'appel du Caire et membre du Conseil suprême de la magistrature, il a également présidé la cour d'appel de Béni-Soueif et d’Assiout.

En outre, il a occupé la fonction de directeur de l'inspection judiciaire du parquet général.

 

Alaa El-din Farouk, ministre de l’Agriculture

Le nouveau ministre Alaa El-din Farouk est actuellement président de la Banque agricole d'Egypte depuis février 2020.

Ancien chef des succursales de la banque Barclays (Barclays Bank aquis par Attijariwafa en 2017)  de 1983 à 2009, Farouk a également fait partie du Conseil d'administration de la société pétrolière d'Alexandrie « AMOC », avant d'assumer le poste de PDG du groupe de banque de détail à la Banque Al Ahli.

 

Mohamed Gobran, ministre du Travail

Mohamed Abdelaziz Gobran Abdel Halim est actuellement président de l’Union des syndicats ouvriers depuis 2022.

Né en 1966, il a été directeur général adjoint des services administratifs dans une société pétrolière, puis vice-président de la Confédération mondiale des syndicats, avant d'être nommé président du Conseil central de la Fédération internationale des syndicats arabes.

En outre il a fait partie du Conseil d'administration du Conseil national des salaires, du Conseil d'Administration de la Caisse Nationale d'Assurance médical, et du Conseil d'administration du Fonds de secours d'urgence. Il était aussi membre du Conseil d'Administration de la Compagnie égyptienne des services pétroliers.

 

Mahmoud Fawzi, ministre des affaires parlementaires, juridiques et de la communication politique

Le Ministère des affaires parlementaires et juridiques et de la communication politique est un nouveau portefeuille créé pour le gouvernement Madbouly.

Chef du secrétariat technique du dialogue national égyptien, le conseiller Mahmoud Fawzi est nommé à la tête de ce nouveau ministère. Il a occupé plusieurs postes importants : secrétaire général du Conseil suprême des médias, secrétaire général du Dialogue national et chef de campagne officielle du président Abdel Fattah El-Sissi.

Diplômé en 2000 de la faculté de droit de l'Université du Caire, Fawzi est l'ancien secrétaire général du Parlement pour la période 2016 - 2020. Il a aussi été conseiller juridique auprès de plusieurs ministères entre 2014 et 2024 : l'Investissement et e la Coopération internationale, le Commerce et l'Industrie, les Finances, la Justice et les Affaires juridiques.

En tant qu'assistant et secrétaire technique du Comité de dix experts constitutionnels, Fawzi a contribué à la rédaction du projet de constitution de 2014.

 

Mohamed Shimy, nouveau ministre du Secteur des Affaires

Le nouveau ministre du Secteur des Affaires, Mohamed Shimy, avait présidé par le passé plusieurs compagnies pétrolières dont Petrojet, Sun Misr Group et South Valley.

En dehors du secteur pétrolier, il a été président de la Compagnie égyptienne pour la gestion et le fonctionnement du Métro du Caire, et président exécutif de la compagnie Concord pour les constructions.  

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique