Samedi, 20 juillet 2024
Egypte > Politique >

Shoukry et son homologue iranien discutent du renforcement des relations bilatérales

Ahraminfo , Jeudi, 06 juin 2024

Les deux diplomates ont également abordé les efforts de médiation pour mettre fin à la guerre contre Gaza.

s
Le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry, ministre des Affaires étrangères, et le ministre des Affaires étrangères par intérim de l'Iran, Ali Bagheri.

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, et le ministre des Affaires étrangères par intérim de l'Iran, Ali Bagheri, ont discuté de l'importance de poursuivre le développement des relations bilatéraux afin de traiter « toutes les questions en suspens », lors d’un appel téléphonique mercredi 6 juin.

« L’appel a porté sur les démarches nécessaires pour la normalisation des relations bilatéraux sur la base des principes de respect mutuel, du bon voisinage et de la promotion des intérêts des peuples égyptien et iranien, ainsi que sur la consolidation de la stabilité régionale », a indiqué le communiqué.

Les deux diplomates ont également passé en revue la situation à Gaza. Shoukry a souligné les efforts déployés par la médiateurs égyptiens, qataris et américains pour parvenir à un accord permettant un échange d’otages et des détenus, l’acheminement des aides humanitaires vers le peuple palestinien, pour atteindre un cessez-le-feu permanent et le retrait des forces israéliennes de la bande de Gaza.

Les relations égypto-iraniennes ont connu des hauts et des bas au cours des dernières années.

En décembre 2022, le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, pour la première fois, l’ancien ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, en marge de la Conférence pour la coopération et le partenariat en Jordanie.

Depuis mars 2023, Téhéran a exprimé sa volonté de renforcer ses liens avec le Caire. En novembre la même année, le président Al-Sissi a affirmé que l’Egypte avait une volonté politique d’établir de « vraies relations » avec l’Iran.

Depuis le déclenchement de la guerre à Gaza, les contacts diplomatiques entre l’Egypte et l’Iran se sont multipliés.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique