Samedi, 20 juillet 2024
Egypte > Politique >

Shoukry : le passage de Rafah est fermé, car il est devenu une scène d'opérations militaires

Ahraminfo , Mardi, 04 juin 2024

Les discussions Egypto-Chypriote ont porté sur les derniers développements de la guerre dans la bande de Gaza et ont appelé à un cessez-le-feu immédiat et à l'acheminement de l'aide humanitaire.

Sameh Shoukry
Sameh Shoukry, ministre égyptien des Affaires étrangères. Photo : AP

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a affirmé, mardi 4 juin, que le côté palestinien du passage de Rafah était devenu une scène d'opération militaire et par la suite il était difficile de poursuivre l'acheminement de l'aide à son travers. 

« Les conducteurs et les travailleurs égyptiens sont menacés à cause de la situation actuelle au terminal de Rafah. Nous avons réitéré à plusieurs reprises le rejet de l'Egypte de la présence israélienne du côté palestinien du passage de Rafah pour ses répercussions sur l'acheminement sans entraves de l'aide à la bande de Gaza », a dit Shoukry lors de la conférence de presse avec son homologue chypriote Konstantínos Kómbosau Caire avant la réunion des consultations élargies entre les deux pays.

« Les convois d'aide sont sujets à des obstacles pour les empêcher de rentrer à Gaza et nous insistons sur l'importance du retour de l’activité du passage du côté palestinien et qu’il ne soit pas au centre du conflit », a ajouté le ministre des Affaires étrangères égyptien. 

Les forces d'occupation israélienne ont pris le contrôle du passage de Rafah depuis le 7 mai entravant ainsi l'acheminement de l'aide à la bande.

Le ministre a souligné que l’Egypte est engagée depuis des mois avec les États-Unis et le Qatar pour parvenir à un cessez-le-feu à Gaza, un échange de prisonniers et des détenus et qu'il incite les partis à considérer la dernière proposition de trêve annoncée par le président Joe Biden.

Shoukry a aussi déploré la non-application d'une résolution du Conseil de sécurité qui a imposé un cessez-le-feu à Gaza depuis cinq mois.

Position appréciée de l'Egypte

Pour sa part, le ministre chypriote des Affaires étrangères, il a affirmé qu’il n’existe pas d’alternatives au terminal de Rafah dans la bande de Gaza, et c’est une bouée de sauvetage essentielle pour les Palestiniens.

« L’expansion des opérations militaires à Gaza et au terminal de Rafah palestinien a eu de graves conséquences et doit cesser. Nous condamnons les attaques militaires et aériennes qui ont coûté la vie des civils à Gaza, en particulier des enfants », a dit Kómbos.

Il a affirmé que « la communauté internationale devrait saluer l’Egypte et apprécier sa position en faveur des Palestiniens dans la bande de Gaza en acheminant l'aide par le terminal de Rafah ».

Kómbos a souligné la vision partagée entre son pays et l’Egypte sur les domaines politiques et la nécessité de respecter le droit international pour résoudre les crises de la région.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique