Jeudi, 25 juillet 2024
Egypte > Politique >

L'Afrique lance sa banque d'énergie pour combler le déficit de financement dans le secteur énergétique

Ahraminfo , Mardi, 04 juin 2024

La banque va permettre au continent africain d’avoir ses ressources et ses moyens de financement, afin de faire avancer la transition énergétique.

banque
la signature de l'accord pour la fondation de la banque africaine de l'énergie. Photo: conseil des ministres.

L’Organisation africaine des producteurs pétroliers (APPO) et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) ont signé, mardi 4 juin au Caire, un accord pour la création de la Banque Africaine de l’Energie (BAE).

La banque, qui fonctionnera en juillet prochain, est créée en tant que banque régionale indépendante pour développer les ressources énergétiques de l’Afrique avec un capital initial de 5 milliards de dollars.

Cette convention arrive pour finaliser les pourparlers qui avaient débuté en 2022 lorsque les parties avaient signé une lettre d'entente pour la fondation de la BAE.

« La BAE a été créée pour répondre à la crise de financement imminente de l’industrie pétrolière et gazière africaine, déclenchée par la transition énergétique mondiale. Les créanciers traditionnels, sur lesquels l’Afrique s’appuie depuis des décennies, retirent leur soutien, en particulier en Afrique, invoquant comme principale raison les préoccupations liées au changement climatique » a dit l'Afreximbank dans un communiqué publié sur son site officiel mardi.

Selon le communiqué, l’objectif de la BAE est de combler le vide imminent que provoque le retrait des financements de ces créanciers dans les projets pétroliers et gaziers en Afrique. « Avec plus de 125 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole brut, plus de 600 milliards de pieds cubes de réserves prouvées de gaz et des découvertes régulières, il n’est pas logique que l’Afrique abandonne ces énergies alors qu’elle compte la plus grande proportion de la population mondiale vivant sans accès à l’énergie moderne.»  

Le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek El Molla, qui a assisté à la cérémonie, a salué ce projet en disant que « cette initiative est capitale afin de fournir les moyens de financement nécessaires à l'exploitation des ressources énergétiques abondantes et diverses dans le continent africain. Malgré l'abondance des ressources énergétiques abondantes, mais ce secteur manque de financement après que les institutions financières ont cessé de financer les projets liés aux combustibles fossiles », a-t-il dit. 

Pour sa part, Benedict Oramah, Président du Conseil d’administration de la Banque africaine d’importation et d’exportation, a expliqué que la création de la Banque africaine de l’énergie aide à équilibrer la nécessité de faire face aux risques du changement climatique avec l'importance urgente de faire face aux troubles sociaux causés par les conditions économiques et financières difficiles de l’Afrique.

« Depuis trop longtemps, l’industrie pétrolière et gazière africaine dépend des financements extra-africains. Nous en sommes venus à considérer comme acquis le financement étranger de nos projets pétroliers et gaziers, jusqu’à ce que l’avènement de la transition énergétique nous a fait réaliser que ceux dont nous dépendions depuis de nombreuses décennies ont décidé de nous abandonner.» a déclaré Omar Farouk, le secrétaire général de l'APPO. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique