Jeudi, 13 juin 2024
Egypte > Politique >

Les pays arabes soutiennent la candidature de l'égyptien Khaled El-Enany à la tête de l'UNESCO

Nasma Réda, Vendredi, 17 mai 2024

Le candidat égyptien bénéficie également du soutien de l'Afrique

s
l’ancien ministre du Tourisme et des Antiquités Khaled El-Enany. Photo : AFP

L'Egypte a salué la décision des pays arabes de soutenir la candidature de son ex-ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled El-Enany, au poste de Directeur général de l'UNESCO (2025-2029).

Cette décision a été prise le jeudi 16 mars en marge de la 33e édition du sommet arabe tenu à Bahreïn, a affirmé sur son compte X le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmad Abou-Zeid.

Des informations, aujourd’hui démenties par les faits, ont circulé selon lesquelles les Emirates arabes unis et l’Arabie Saoudite avaient l’intention de présenter chacun une candidate pour le même poste.

L'Union africaine (UA) avait également soutenu la candidature d’El-Enany lors de la 44ème session du Conseil exécutif de l'UA, qui s'est déroulée à Addis-Abeba les 14 et 15 février.

L’Egypte a officialisé la candidature d’El-Enany en avril 2023. La liste officielle des candidats n’a pas encore été publiée par l'UNESCO. L'élection pour le poste le plus prestigieux de cette organisation onusienne est prévue le dernier trimestre de 2025.
 
L'Egypte avait précédemment investi deux candidats au poste de directeur général de l'UNESCO en 2009 et 2017. Il s’agit de l’ancien ministre de la Culture, Farouk Hosny, qui a perdu face à l’ancienne ministre bulgare des Affaires étrangères, Irina Bokova, et de l'ancienne ministre d'Etat chargée de la famille et de la population, Moushira Khattab, qui a perdu face à l'actuelle directrice générale, Audrey Azoulay. Directrice générale de l’UNESCO depuis 2017, la française Azoulay a remporté le poste après avoir reçu 30 voix contre 28 pour son rival, l’ancien ministre de la Culture du Qatar, Hamad Al-Kawari, lors de l’ultime tour d’un scrutin très serré.

Le directeur général de l’UNESCO est élu pour un mandant de quatre ans, renouvelable une fois.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique