Samedi, 18 mai 2024
Economie > Energie >

L'Egypte signe un accord d'allocution de terrains d'un projet éolien de 10 milliards de dollars à Sohag

Ahraminfo , Mercredi, 15 mai 2024

Les énergies renouvelables en Egypte ont le potentiel d’attirer les investissements directs étrangers.

s
Archives - Moulins à vent sur la terre ferme Zaafarana. Photo : AFP

Le premier ministre, Mostafa Madbouly, a assisté, mercredi 15 mai dans la Nouvelle Capitale administrative, à la signature des contrats des terrains alloués au projet d’établissement d’une centrale éolienne de 10 GW à l’ouest de Sohag. Le projet implique des investissements directs étrangers de plus de 10 milliards de dollars grâce à une alliance entre Abu Dhabi Future Energy Company, Hassan Alam Utilities Company et Infinity Power.

Selon Mohamed Shaker, ministre de l’Electricité et de l’Energie renouvelable, le projet est le plus important du genre pour la production d’électricité éolienne au Moyen-Orient et parmi les plus grands projets éoliens terrestres au monde.

Selon un communiqué affiché sur la page officielle de la présidence du Conseil des ministres, une fois terminé, le projet produirait environ 48 000 gigawatts d’énergie propre par heure chaque année et contribuerait à éviter une émission d’environ 23,8 millions de tonnes de CO2. Le projet devrait également fournir environ 23 000 emplois directs et indirects.

Le projet est une extension du protocole d’accord signé entre l’alliance, la Société égyptienne de transport d’électricité et la nouvelle autorité énergétique lors de la conférence de Charm Al-Cheikh (COP27) en novembre 2022.

Phase suivante : les promoteurs commenceront à effectuer des études techniques et des mesures pour commencer la construction.

D’après Shaker, l’Egypte a un programme ambitieux pour promouvoir le secteur de l’électricité dans divers domaines et, surtout, l’utilisation optimale des ressources énergétiques nouvelles et renouvelables, ainsi que la promotion des investissements dans ce domaine pour limiter la dépendance aux combustibles fossiles et continuer à réduire les émissions de carbone. Ces mesures sont conformes à la stratégie énergétique de l’Egypte visant à acquérir jusqu’à 42 pour cent du mix énergétique à partir de sources d’énergie renouvelable d’ici 2030, avec l’achèvement de la Stratégie climatique nationale 2050 afin de relever les défis du changement climatique et atteindre une croissance économique durable.

« L’Egypte bénéficie d’avantages comparatifs en termes de terres disponibles, qui sont nécessaires pour produire une énorme quantité d’électricité à partir de sources renouvelables et la situation géographique de l’Egypte permet l’exportation d’énergie verte vers l’Europe en particulier. L’Etat se réjouit à la perspective de renforcer et d’améliorer son réseau national d'énergie », dit Shaker.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique