Lundi, 17 juin 2024
Egypte > Politique >

Toute attaque contre Rafah place les négociations au bord du précipice alors qu’elles arrivent à un moment crucial : porte-parole du ministère des Affaires étrangères

Ahraminfo , Mercredi, 08 mai 2024

Il est dans l’intérêt d’Israël que la région soit stable pour cohabiter en paix avec ses voisins dont les premiers sont les Palestiniens. « Il est indispensable d’instaurer un Etat palestinien indépendant », martèle Abou-Zeid, lors d'une intervention télévisée.

s
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmed Abu Zeid.

Toute attaque contre Rafah place les négociations au bord du précipice alors qu’ils arrivent à un moment crucial, a martelé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmed Abou-Zeid lors d’une intervention téléphonique sur l'émission télévisée " bel waraqa wel qalam " ( En bonne et due forme ) avec le présentateur Nachaat Al Dihy, sur la chaîne TEN TV.

« Depuis deux jours, l’Egypte, consciente du danger humanitaire que représente une attaque contre ce dernier refuge pour 1,5 million de Palestiniens dans la bande de Gaza, a lancé des mises en garde au côté israélien contre toute attaque contre Rafah. Il est difficile d’imaginer que les négociations se déroulent au moment où une attaque militaire est menée contre Rafah. », a ajouté Abou-Zeid en précisant que la détermination d'Israël de s’emparer du côté palestinien du point de passage de Rafah reflète un objectif d’étouffer Gaza car c'est l’artère de vie de la bande pour l’acheminement des aides et la sortie des blessés pour arriver aux hôpitaux égyptiens. « C’est une violation directe de la loi internationale. Les autorités égyptiennes suivent de près tout ce qui se passe sur le terrain et agit en vertu de ses responsabilités envers ses frères palestiniens et en vertu de son rôle de médiateur qui tient de trouver une issue à cette crise. », a précisé Abou-Zeid en disant qu’à quelques heures des négociations, il est indispensable que toutes les parties fassent preuve d'un maximum de flexibilité et de contrôle des nerfs pour préserver le sang des innocents.

D’autre part, Abou-Zeid a précisé que par ses attaques contre Rafah, Israël défie la communauté internationale, la loi et la légitimité internationale et que les messages qu’a transmis l’Egypte aux responsables des pays européens au cours des derniers mois mettent l'accent sur le fait qu’il ne suffit pas de se contenter de communiqués et de revendications, mais qu’il faut exercer des pressions. Des pressions qui prouvent que la communauté internationale, l’ONU et le Conseil de sécurité refusent les actes israéliens. « Israël doit réaliser que les acteurs internationaux vont adopter des mesures qui le punissent pour ses violations et qu’il est impossible de poursuivre ses violations qui représentent une honte pour la communauté internationale et les organisations internationales qui réclament de tout temps le respect des droits humains, de la loi internationale et des résolutions de l’ONU. Il incombe aux grands pays de par leur statut et leur poids sur la scène internationale d’exercer des pressions et d’adopter des mesures pratiques qui prouvent au gouvernement israélien ainsi qu’au peuple israélien que les violations commises ne passeront pas sans des comptes. », a réclamé Abou-Zeid.

En réponse à une question sur une éventuelle relation entre l’ouverture du quai maritime prévue pour jeudi 9 mai et la fermeture israélienne du côté palestinien du point de passage de Rafah, Abou-Zeid a répondu que l’Egypte était favorable à toute mesure capable d’alléger les souffrances du peuple palestinien, mais le point de passage de Rafah est la principale artère de l’acheminement des aides humanitaires pour Gaza. Croire que ce point de passage peut être remplacé par tout autre point de passage ou voie maritime ou aérienne est erroné. Ils ne peuvent que compléter son rôle.

En conclusion, Abou-Zeid a adressé un message à Israël au nom de l’Egypte et de toute la communauté internationale, celle d’agir avec responsabilité envers la question palestinienne, de respecter l’humanité du peuple palestinien et d’éviter de plonger la région dans davantage de troubles, car il est dans l’intérêt d’Israël que la région soit stable pour cohabiter en paix avec ses voisins dont les premiers sont les Palestiniens. « Il est indispensable d’instaurer un Etat palestinien indépendant. Ceci sera dans l’intérêt des Israéliens avant les Arabes. Les responsables israéliens doivent faire preuve d’ouverture d’esprit et réaliser que les droits palestiniens sont des droits légitimes et que l’Etat palestinien est une réalité qui devra être instaurée tôt ou tard. Les responsables israéliens doivent prouver au monde entier qu’ils ont une véritable volonté d’instaurer la solution des deux Etats sinon nous courons derrière un mirage qui ne se réalisera pas. », a conclu Abou-Zeid.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique