Lundi, 24 juin 2024
Egypte > Politique >

L'Egypte exige une position décisive face aux illusions (israéliennes) de liquidation de la cause palestinienne

Ahraminfo , Dimanche, 05 mai 2024

« Un cessez-le-feu immédiat est indispensable pour mettre fin à cette agression sanglante qui a conduit à la mort de 34 000 civils, pour la plupart des femmes et des enfants, en sept mois », a affirmé le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry.

s
L'allocution de la République arabe d’Egypte au cours du 15ème sommet de la Conférence de la Coopération islamique. Photo : Page Facebook du ministère des affaires étrangères.

L’Egypte a appelé, samedi 4 mai, à une position décisive face aux illusions (israéliennes) de liquidation de la cause palestinienne au moyen d’une déportation des Palestiniens de la Cisjordanie occupée et de la bande de Gaza.

« Le peuple palestinien, fidèle à sa terre, et à ses côtés les peuples arabo-musulmans et ceux du monde libre, n’accepteront pas que les Palestiniens quittent leurs terres occupées, ce qui serait une violation de toutes les conventions internationales », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, devant le 15ème sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) à Banjul en Gambie.

Le chef de la diplomatie égyptienne a déclaré que l'Egypte condamne, dans les termes les plus fermes, l'agression israélienne à Gaza, et valorise le rôle de l'OCI dans la constitution d'un front de soutien à la cause palestinienne.

« Un cessez-le-feu immédiat est indispensable pour mettre fin à cette  agression sanglante qui a conduit à la mort de 34 000 civils, pour la plupart des femmes et des enfants, en sept mois », a affirmé Shoukry, mettant en garde Israël contre une invasion de la ville de Rafah, dernier refuge de près d'un million et demi de Palestiniens déplacés.

Il a ajouté : « Nous avons cruellement besoin de renforcer les valeurs d’unité et de solidarité face aux défis auxquels nos pays sont confrontés »

Shoukry a évoqué, outre la guerre à Gaza, le défi climatique. « La présidence des COP 27, 28 et 29, assurées par l'Egypte, les Emirats arabes unis et l’Azerbaïdjan, tous membres de l’OCI, reflètent la volonté de ces pays de renforcer la coopération internationale pour faire face à ce phénomène », a affirmé le chef de la diplomatie.

En marge du sommet, Shoukry s’est entretenu avec plusieurs responsables de pays membres de l’organisation, notamment le vice-président du conseil présidentiel libyen ainsi que ses homologues indonésien, pakistanais, soudanais, bangladais et iranien. Il fut question des relations entre l’Egypte et chacun de ces pays et des efforts déployés pour soutenir la cause palestinienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique