Jeudi, 20 juin 2024
Egypte > Politique >

A la demande de l'Organisme de l’information, Bloomberg corrige ses publications erronées sur l’économie de l’Egypte

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mardi, 30 avril 2024

D'après le communiqué publié par l'Organisme général de l'information, Bloomberg avait publié, le 27 avril, un rapport et des titres provocateurs et avec des textes contenant des distorsions et des erreurs sur l'investissement et les développements de l'économie égyptienne d'une manière qui contredit la réalité.

Bloomberg
Photo : Le site officiel de l'agence Bloomberg

L’agence internationale Bloomberg a retiré et corrigé des publications qu’elle avait précédemment diffusées sur l’économie égyptienne sur ses pages de réseaux sociaux Facebook. C’est ce qu’a affirmé un communiqué publié, mardi 30 avril, par l’Organisme général de l’information.

Les anciennes publications ont ainsi disparu et remplacée à la place par des textes corrigés sur les quatre pages Facebook de l'agence, reconnaissant selon le communiqué publié par l'Organisme que « ce qui avait été précédemment publié ne respectait pas les exigences et les normes éditoriales du travail journalistique de l’agence » .

Le président de l’Organisme général de l’information, Diaa Rashwan a déclaré que cette rétractation et cette correction font suite à une intervention directe de l’Organisme général pour exprimer son objection « aux titres et au contenu des publications de l'agence sur l'économie égyptienne, car celles-ci constituent une transmission déformée et incorrecte d'un rapport que l'agence elle-même a publié sur les derniers développements de l'économie égyptienne ».

L’agence Bloomberg, cette agence mondiale d'information et de médias spécialisée dans les domaines de l'information économique et financière, dont le siège est à New York, aux États-Unis, avait publié samedi 27 avril, un rapport préparé par les correspondants de l'agence au Caire intitulé « L’accord émirati avec l’Égypte d’une valeur de 35 milliards de dollars, l'élan à l'achat de la part des puissances du Golfe. »

Ce rapport comprenait une présentation d’un nombre d’accord d’investissements réalisés et potentiels « conformément à la tendance égyptienne d’encourager le secteur privé à posséder ou à participer à certains actifs appartenant à l’État dans de nombreux domaines », cite le communiqué.

Le rapport a été diffusé sur le site Internet de l'agence, et suivi de la publication d'un certain nombre d'articles (courts articles de blog) sur les pages des réseaux sociaux de l'agence elle-même qui comptent 4 pages. D'après le communiqué de l'Organisme de l'Information, ces articles portent des titres provocateurs et avec des textes contenant des distorsions et des erreurs sur l'investissement et les développements de l'économie égyptienne d'une manière qui contredit la réalité, et même va contre le contenu de ce qui a été publié dans le rapport Bloomberg lui-même.

Comme indiqué par une lettre officielle de l’agence, en réaction, Laura Zelenko, responsable des normes éditoriales a indiqué que les « titres et blogs ont été rédigés par des membres de l’agence travaillant à l’étranger ». Et Bloomberg a rapidement corrigé le contenu et publié un nouveau rapport. 

Tout de suite, l’Organisme général de l’information a contacté Bloomberg, les appelant à corriger le contenu erroné.

Rashwan a ajouté, dans le communiqué, que la protestation exercée par l'organisme s'inscrit dans le cadre de son rôle de suivi de ce que les médias internationaux couvrent des affaires intérieures et de la politique étrangère de l'Égypte et de lutter contre les erreurs publiées et promues à cet égard.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique