Lundi, 17 juin 2024
Egypte > Politique >

Shoukry et Borrell expriment leur refus de toute opération israélienne à Rafah

Maha Salem , Dimanche, 28 avril 2024

Les relations bilatérales, la fin de la guerre à Gaza et la question palestinienne ont été au coeur de l'entretien du ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry et Josep Borrell, haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'Union européenne en Arabie Saoudite.

s
En marge du Forum économique mondial, organisé par Riyad, la capitale saoudienne, Sameh Shoukry, ministre des Affaires étrangères, a rencontré Josep Borrell, haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'Union européenne. Photo : Page Facebook du ministère des affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, s’est entretenu dimanche 28 avril avec Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité en marge du Forum économique mondial organisé à Riyad, selon un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Les deux responsables sont revenus sur la déclaration politique signée le 17 mars et qui vise à élever le niveau des relations entre les deux parties au rang de partenariat stratégique global.

La situation sécuritaire et humanitaire à Gaza, les négociations en cours entre le Hamas et Israël pour parvenir à un cessez-le-feu et l’amélioration de l'accès à l'aide humanitaire de l’enclave palestinienne, ont été au centre des discussions entre les deux responsables qui ont réaffirmé leur opposition à toute opération militaire israélienne dans la ville de Rafah.

Le ministre égyptien a souligné que l'Union européenne doit renforcer la pression sur Israël pour empêcher cette opération militaire et mettre fin à toute tentative de déportation de la population de Gaza ou de liquidation de la cause palestinienne.

Le ministre Shoukry a souligné la confiance de l'Egypte dans les efforts du Haut Représentant de l'Union Européenne pour former une position européenne forte et unifiée appelant à un cessez-le-feu et pour faciliter l'acharnement de l'aide à Gaza. Il a souligné l'importance de ne pas séparer les efforts pour parvenir à un cessez-le-feu et à un règlement global de la question palestinienne sur la base de la solution des deux Etats.

Le Haut Représentant de l'Union européenne a affirmé pour sa part le soutien de l'Union européenne au rôle central de l'Egypte pour mettre fin à la guerre à Gaza.

Les deux responsables ont convenu de poursuivre les consultations étroites au cours des prochains jours pour mettre fin à la guerre à Gaza et lancer un processus de règlement global de la question palestinienne conduisant à la création d’un Etat palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique