Mercredi, 29 mai 2024
Egypte > Politique >

L'Egypte salue avec réserve la résolution du Conseil de sécurité exigeant un cessez-le-feu à Gaza

Ahraminfo , Mardi, 26 mars 2024

« Une première étape importante et nécessaire afin d’arrêter l'effusion de sang des civils palestiniens et de permettre l’acheminement de l’aide humanitaire », a précisé un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Gaza
Un panache de fumée éclate lors d’un bombardement israélien sur un bâtiment de Rafah dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

L’Egypte a salué la première résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un « cessez-le-feu immédiat » à Gaza, malgré « sa durée limitée et les exigences qu'elle comporte », lit-on dans un communiqué publié sur sa page officielle, le ministère des Affaires étrangères. 

Dans le texte de la résolution, adoptée le lundi 25 mars, les membres du Conseil de sécurité se déclarent « profondément préoccupés par la situation humanitaire catastrophique qui règne dans la bande de Gaza » et prennent note de l’action diplomatique en cours menée par l’Egypte, les Etats-Unis et le Qatar, « visant à parvenir à la cessation des hostilités, à obtenir la libération des otages et à accroître la fourniture et la distribution de l’aide humanitaire ».

Lors de la guerre à Gaza,  environ 250 israéliens ont été enlevées et 130 d’entre elles sont toujours otages à Gaza, dont 33 sont mortes, selon les chiffres fournis par Israël. Les négociations en cours portent sur leur échange avec des détenus palestiniens en Israël dont le nombre, selon l’Autorité palestinienne, est estimé à 10 000.

« L'Egypte poursuivra ses efforts pour mettre fin à la guerre et à la crise du peuple palestinien », tout en appelant à « un cessez-le-feu immédiat », a précisé le communiqué.  

La résolution du Conseil de sécurité intervient après plus de cinq mois d'opérations militaires israéliennes qui ont gravement touché la population civile de Gaza. « Elle représente une première étape importante et nécessaire afin d’arrêter l'effusion de sang des civiles palestiniennes et de permettre l’acheminement de l’aide humanitaire », toujours selon le communiqué.

La résolution exige un cessez-le-feu immédiat pour le mois du ramadan, qui a déjà commencé il y a deux semaines, devant « mener à un cessez-le-feu durable », et exige la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages.

Le texte présenté par les 10 membres non permanents du Conseil a reçu 14 votes, les Etats-Unis se sont abstenus.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique